Vous pourriez également aimer ceci :

27 commentaires sur “… ( T _ T ) …

      1. Mouais.
        Cependant, je n’ai pas trop entendu de campagne anti-FN, cette semaine…
        Juste une peur de l’abstention.

        Sans même parler de l’organisation des élections. Dans l’enveloppe contenant les prospectus des différents candidats de ma région, il y avait 12 tracts…mais seulement 8 bulletins de vote!?!

        Et une fois arrivé au bureau de vote…surprise! Il y avait 15 candidats!!!

        Mais bon, d’après ce que j’ai pu lire, nous sommes les seuls à avoir l’extrême droite en tête, cependant elle a fait un bon en avant en Autriche et en Grèce. Même les allemands ont voté pour des partis anti-europe, mais vu l’état du social, chez eux, cela se comprend aisément…

          1. Bonjour.

            Monsieur Caligula, votre IRMf a été sélectionné par l’équipe de recherche de l’hôpital Nietzche : en effet, nous travaillons à un vaccin anti-brutalisme ainsi qu’à un traitement médicamenteux de ladite maladie ; vos données neurologiques sont en effet précieuses pour établir un traitement efficace, car vous semblez être un sujet totalement sain malgré une épidémie assez puissante.

            Nous cherchons à comprendre comment certains individus deviennent brutalistes afin de les guérir : en effet, la maladie empêche l’usage du lobe préfrontal et surstimule l’amygdale. Ce qui n’est pas sans conséquence : violence, colère, peur… les personnes atteintes sont aveuglées par leurs émotions et n’arrivent plus à penser ; elles adoptent alors un comportement stéréotypé, fait d’automatismes, de préjugés, voire même une tendance « perroquet » vis-à-vis du chef de meute (ils ont tendance à aimer une organisation animale type dominant/dominé). Ils ont une très forte soumission à l’autorité, ce qui les pousse à chercher un chef de meute autoritaire qui leur dit que penser, que regarder, qui critiquer et comment le faire. En effet, au fil du temps, le brutaliste n’arrive plus à penser par lui même, il est régi par ses émotions ou son chef de meute (qui dirige également ses émotions). Concrètement, les personnes sont mal dans leur peau, ont une tendance à la dépression (dépression très contaminatrice), perde le goût de la vie, perde tous espoirs, ont tendance à ne plus rien faire et laisser le malheur ou les contrariétés les envahir. Elles finissent par très peu agir à leur bonheur et celui des autres. On constate qu’elles pourrissent aussi les repas de famille/les soirées entre amis.

            Les causes de la maladie sont environnementales : en tant que modestes médecins (certes élus de l’année, il est vrai), nous ne pouvons pas changer l’environnement. Donc une piste est d’étudier les bisounours, les hackers sociaux et toute personne sachant dompter son cerveau reptilien et inhiber ses réactions animales ; voici un exemple de non-inhibition et d’inhibition :
            [non-inhibition] réaction commune à un chien/loup : « je connais/ne comprend pas cette personne/cette personne est sur mon territoire/si je ne la connais pas c’est qu’elle est méchante et dangereuse > je dois la virer car c’est mon territoire. »
            [inhibition] réaction humaine (avec utilisation du lobe préfrontal) : « je connais/ne comprend pas cette personne >cette personne est sur mon territoire > je constate que ma peur n’est fondée sur rien > j’apprends à connaître la personne et à discuter calmement avec elle > je me rends compte qu’on peut s’entraider et progresser > je m’allie et on progresse tous ensemble »

            Le vaccin ou traitement c’est la curiosité, l’envie d’évoluer, l’empathie, la soif de connaissance, l’optimisme, l’imagination, la maîtrise de ses émotions, la réflexion contre la réaction. Mais le gros problème que nous pose cette épidémie, c’est que le brutaliste pathologique ne veut pas s’ouvrir à d’autres sujets, il est fermé à double tour dans sa maladie : ce matin même, un patient a fait une crise alors que nous faisions un atelier cuisine. En effet, nous parlions de faire une salade en entrée, celui-ci a commencé a hurler au complot, qu’en France on se devait de manger du saucisson en entrée, que le choix de la salade était le signe absolu de notre allégeance au mouvement bobo-bien-pensant-bisounours, que notre salade était un affront contre la patrie, signe de destruction des valeurs françaises, etc.

            Nous sommes donc peu avancés pour l’instant…

            Cordialement, Docteur Claire Enclocq.
            [élu médecin de l’année] [label médecin responsable]

          2. Bonjour, et je vous dis bonjour par politesse, et non par volonté. Car je n’ai nul envie d’être respectueux à votre égard. Donc bonjour, sans vous souhaitez une bonne journée.
            En effet, vos propos sont non seulement mensongers, mais surtout dénués de courage. Vous justifiez la lâcheté, celle qui consiste à faire acte de tolérance. Or, c’est votre tolérance qui est une véritable maladie, dont je cherche moi-même, moi Sigmund Ravenburger, le vaccin.
            Les gens sont divisés, ils ne communiquent plus, pour la simple raison qu’ils ne se comprennent plus. La faute à quoi ? La diversité des cultures et des opinions. Votre parti-pris est celui de la division, vous confondez libre pensée et pensée juste. La libre pensée, c’est l’impossibilité de trouver un accord. Comment reconnaît-on une libre pensée ?Quand personne n’est d’accord. Comment reconnait-on une pensée juste : quand on n’a plus besoin de penser, et que tout le monde est d’accord. C’est donc la majorité qui pense bien. Prétendre qu’une grande partie de la population est malade, c’est ne pas reconnaître la pensée Juste. C’est du fascisme. Seule la masse pense madame.
            Vous attaquez les stéréotypes, mais les stéréotypes d’où viennent-ils ? Du plus grand nombre, de la masse, donc de la pensée juste. Pour preuve, nul besoin de réfléchir, ils sont évidents. Réfléchir, c’est permettre la division, c’est un péril démocratique. Je vous rappelle qu’en démocratie c’est la majorité qui a raison, c’est donc la pensée la plus quantitativement importante qui est la plus juste.
            Vous êtes donc une honte madame. Et je vous le dis avec politesse, même si je n’en ai pas envie. Vous voulez diviser les gens avec vos idées anarchistes autoritaires narcostaliniennes. Vous étudiez le cerveau, vous devriez plutôt regarder les sondages, plus proches de la réalité. Là est la véritable science (on trouve d’ailleurs le « s » de science dans le mot sondage).
            La victoire du FN est la victoire de la pensée Juste, de la pensée qui ne nécessite pas qu’on pense, car elle est évidente.

            Au revoir, et je ne vous dis pas au revoir parce que j’en ai envie, mais parce que c’est comme ça, c’est tout. Donc au revoir, mais sans avoir envie de vous revoir.

            Sigmund Ravenburger
            [Détenteur d’un diplôme d’études universitaires générales en Droit,Conférencier « Éthique et nation » pour l’association loi 1901 « Quenelle gauloise » en partenariat avec CIVITAS, Famille de France, et jeunesse identitaire.]

          3. Bienvenue sur le blog. Je ne dis pas ça par sympathie, juste par convention sociale. Au revoir (j’ai dit ça parce qu’il faut bien une conclusion au message, c’est tout.)

          4. Bonjour Doc,

            Le Hacker Social est sujet – d’après certaines études – à une mutation génétique. En effet, il semblerait que chez ces patients, la patience devienne un organe à part entière, comme le cœur ou la rate.

            Cette mutation se manifeste par la création d’une membrane enveloppant le cerveau dont le but est de libérer de l’endorphine en plus ou moins grande quantité. Chez certains patients évoluant dans des milieux très anxiogènes (cadres commerciaux, cadres bancaires…), ladite membrane est capable de synthétiser une hormone très proche de la morphine et du valium (il faut au moins ça pour leur éviter de devenir eux-mêmes des brutalistes)!

            En ce qui concerne votre cas anti-salade, je e souviens avoir eu la même pathologie. A la suite d’une étude plus poussée, et d’une séance d’hypnose, nous réussîmes à trouver le fin mot de l’histoire. Il s’avéra que le patient avait été mordu par une salade sauvage lors d’une promenade dans le jardin familial dans son enfance. Heureusement, il avait été sauvé – in-extremis – par un membre du clan des saucissons.
            Je dois à ce titre vous donner une explication qui m’est apparue après une enquête approfondie. Il s’avère que les membres du clan des saucissons poussent à bout les salades sauvages; et ce, en les bombardant de limaces et autres petit-gris. Du coup, les salades sautent sur tout ce qui ressemble de prés ou de loin à une limace, et pour redorer leur blason, les saucissons viennent à la rescousse des agressés. En finalité, les saucissons ont la côte, alors que les salades passent pour des teignes. Toutes ressemblances entre le clan des saucissons et les membres du clan du FN, ne seraient pas si innocentes que ça…

            Enfin, pour clore ce commentaire, je tiens à mettre en garde ceux qui voudraient devenir hacker social, car la curiosité est dangereuse. Moi-même, je me suis fait avoir. Samedi dernier, je suis allé chercher une commande chez ma libraire (un énorme pavé romanesque ainsi qu’un livre étudiant une chanson coréenne transmise oralement (non, je ne parle pas du trisomique cavalier)). Mais avant de prendre ma commande, j’ai fait un tour dans la boutique, et me suis arrêté devant le rayon « psycho »! Jamais au grand jamais, une telle idée ne me serait venue…Et pourtant, je suis reparti avec un exemplaire de « La culture du narcissisme » de Christopher Lasch! C’est écrit tout petit! Et y’a pas d’images! Et pourtant cela a l’air très intéressant…Ahhhh, la curiosité!

            PS. Mon ego est extrêmement fier d’être un mètre étalon de labo; mais mon moi profond y voit tout un tas d’instruments plus ou moins piquants ou tranchants qui me commande de me terrer au fond d’une grotte…

          5. Bonsoir Caligula,
            Toutes mes félicitations pour avoir franchi le rayon Psycho ! C’est un monde nouveau qui s’ouvre à vous, cependant je dois vous mettre en garde : évitez tout ce qui comporte la notion « psychanalyse », méfiance aux psychothérapeutes, à la PNL…
            J’ai l’honneur de vous annoncer que si vous prenez goût à ce rayon, que vous employez les mots « pathologie », « neurophysiologie », « substance réticulée », « disonnance cognitive » régulièrement, des scientologues vous haïront ! Vous verrez c’est une formidable source d’amusement.
            Bonne soirée, merci pour les précisions fortes enrichissantes que vous apportez au moulin de la connaissance des salades et saucissons.
            Docteur Claire Enclocq,
            [élu médecin de l’année] [label médecin/soin responsable]

          6. J’ai très modestement relayé quelques articles incriminant la télévision, l’argent, les vaccins et la bouffe comme étant à la racine de nos sociétés dégénérées. Quand dans une réalité réelle que ne connaît aucun médecin de ma connaissance quelqu’un vient sur un territoire appartenant à un autre, c’est qu’il veut ou a besoin de quelque chose qu’il n’a pas. C’est rarement une pièce de 5 cents. Et là est tout le souci. Au plaisir de vous lire, quoique comme brutaliste qui s’ignore pour un peu de paix, et à la suite de l’énervé poli, j’aie tendance à ne pas m’impatienter, deux belles fautes d’accord sur verbe à la 3ème personne du pluriel, ça arrive à tout le monde mais c’est mal placé, avouez ! « perde le goût de la vie, perde tous espoirs, » et pour l’espoir ce genre de formule avec ellipse d’article je crois préfère le singulier.

          7. Je connais une personne qui a quitté son « territoire » récemment pour en aller sur un autre, ces motivations étaient : le soleil et la sympathie des gens. Bon. Je cherche, mais je vois pas trop en quoi c’est un problème. Après, il faut savoir que le mot même territoire j’ai du mal à comprendre.
            Sinon, dès que je croise Claire Enclocq, je vais la frapper avec un bescherelle, c’est intolérable de la part d’un médecin au label « soin responsable » !

          8. En fait, je pense que vous pourriez pour une fois faire appel aux définitions traditionnelles : ce que vous décrivez peut se rapprocher d’une psychose paranoïaque.

          9. Je ne répondrais pas à ces allégations si conventionnelles ! Révisez votre DSM mademoiselle et ne soyez pas si odieusement conformiste !

  1. Bonjour Doc hamburger de corbac,

    Moi zaussi je suis poli, et avec tout le monde…même vous!
    J’ai lu qqs petites choses dans votre commentaire qui me chiffonnent un peu.
    1- Vous dites: « Or, c’est votre tolérance qui est une véritable maladie, dont je cherche moi-même, moi Sigmund Ravenburger, le vaccin. » Or, ce n’est pas un vaccin, et en plus le remède existe déjà. Il s’appelle le FN (ou Aube Dorée selon les pays) et est en vente sous forme de…suppositoires. En plus, ils sont très gros, et donc l’utilisateur les sent passer…

    2- Votre assertion: » Votre parti-pris est celui de la division(…)C’est donc la majorité qui pense bien. » est à double tranchant. Par exemple, que se passerait-il si la majorité devenait tolérante, douée d’empathie? Serait-elle toujours aussi bien pensante.
    De plus, vous oubliez une chose très importante. Si par exemple, nous prenons comme base de départ les individus ici présents qui s’intéressent au hacking social (Doc Enclocq, Viciss, Gull et moi-même) et que l’on considère qu’ils veulent changer les choses – faire en sorte que les brutalistes deviennent des bisounours. Admettons qu’ils y arrivent (oui oui, je suis bien un optimiste!) la majorité aura donc raison dans sa pensée et pensera donc bien. Mais, et là est le principal problème, cette majorité sera illégitime, puisque l’idée de départ ne venait pas du plus grand nombre, mais d’une poignée d’individus (que d’aucun décrivent comme dangereux). Or une majorité issue d’un groupe minoritaire peut-elle être légitime?

    3- « Je vous rappelle qu’en démocratie c’est la majorité qui a raison, c’est donc la pensée la plus quantitativement importante qui est la plus juste. »
    Euh? La démocratie, c’est pas un truc du genre: Par le peuple, pour le peuple? Si un président se fait élire avec 52% des voix exprimées (je ne parle pas de l’abstention) et que sa côte de popularité descend à 12%; ne doit-il pas laisser sa place? Et si par le truchement des urnes à double-fond, un candidat situé à la droite de la droite venait à prendre la place (une blonde, par exemple), serait-il légitime si qqs temps plus tard il se trouvait dans la même situation? Et surtout, démissionnerait-il? Et si le peuple décidait de l’empaler sur un casque à pointe, se laisserait-elle faire? Après tout, c’est la volonté de la majorité, donc légitime?

    Je m’arrête ici, et vous souhaite une bonne soirée, et au plaisir de vous relire. Si si, j’adore discuter. On pourrait faire ça autour d’une table, garnie de couscous (miam), avec de l’eau fraîche et du thé, ainsi que qqs loukoums…
    Oui, désolé, les soirées choucroute, bière allemande et musique bavaroise me donnent la nausée…

  2. Chère Doc Enclocq,

    Je réponds à votre message du jour, posté aux zalentours de 5h 36. Je ne le fais pas à la suite, puisque si cela continue, il n’y aura plus de place que pour mettre une lettre…

    J’ai un souci avec la psycho…
    Un docteur m’a proposé son aide, je vous donne ses références:
    « Ancien interné des hôpitaux de Paris, diplômé de la faculté de psychopathie. »
    Est-il fiable?

    Je demande ça, c’est juste parce que Viciss, elle aussi, fait la faculté de psycho (pathie?)…
    Et Gull, il est bizarre! Il se cache derrière une cagoule et des lunettes (qu’il a volé à Obispo, il me semble), et en plus il aime les mouettes…

    J’ai peur, Doc!
    Vous croyez que si je votais FN, cela arrangerait les choses?

    1. Cher Caligula,

      Vous prouvez encore une fois votre sagacité et votre habilité à résoudre les problèmes les plus épineux de ce monde en plaçant votre réponse à la fin de ce fil de commentaires fort riche de denses réflexions. Comme le disent mes collègues émérites « Chapeau! ».

      L’enseignement de ce docteur « Ancien interné des hôpitaux de Paris, diplômé de la faculté de psychopathie » pourrait vous être fort profitable : il pourrait vous donner les clefs pour réussir une carrière de Winner-Killer-Ogre de la finance, les psychopathes étant très nombreux et très sollicité dans les hautes sphères des entreprises.
      Oui, Viciss partage quelques unes de mes nombreuses connaissances, cependant elle a encore beaucoup à apprendre. Viciss, si vous lisez encore les commentaires du blog, sachez que votre coup de Bescherelle ne sert à rien et vous devriez en être au fait : trop usité à l’encontre des kikoulol dysorthographiques, celui ci a perdu toute force symbolique. Vous auriez pu être pu maligne et me menacer de m’écraser avec la totalité de l’encyclopédie universalis version papier, c’eût été nettement plus intéressant.

      Quant à Gull je ne sais pas. Mais sa relation avec les mouettes est évidemment quelque chose à ajouter en gras et à surligner en jaune fluo avec stabilo féminin ( http://www.lesinrocks.com/2014/03/12/actualite/stabilo-lance-surligneur-pour-femmes-silhouette-elancee-courbes-adoucies-11487484/ ) à son dossier.

      Voter est assez bon pour la santé : cela fait une petit exercice physique, jour où traditionnellement l’humain préfère accumuler du gras. Le vote a d’ailleurs été mis en place pour cela (je n’entre pas dans les détails, c’est très juridico-médical). Ma déontologie m’empêche de dire pour qui voter, par contre je peux vous conseiller de créer votre parti. Et contre la peur, il n’y a qu’un seul remède : faire face à l’objet qui fait peur de façon progressive, jusqu’à ce qu’il ne fasse plus peur.
      Cordialement,

      1. « par contre je peux vous conseiller de créer votre parti »
        C’est déjà fait! Il se nomme: Organisation nationale française pour le retour du port de la jupe pour les conductrices de véhicules automobiles.
        Il est assez discret, et les électeurs sont principalement issus de la filière livraison à l’aide de véhicules à la cabine surélevée.

        « Et contre la peur, il n’y a qu’un seul remède : faire face à l’objet qui fait peur de façon progressive, jusqu’à ce qu’il ne fasse plus peur. »

        Compris!
        Je vais donc, de ce pas, revisionner toutes les vidéos de Maître Gull…En espérant en avoir de nouvelles pour bientôt.
        Ainsi que quelques articles de Viciss, si possible,entre deux tours à la bibliothèque…

      2. Bon ben, visiblement, mon message n’est pas passé…
        Halte à la censure!
        Ou alors, c’est moi qui ai fait une erreur de manip…Ce ne serait pas la première fois.

        « Et contre la peur, il n’y a qu’un seul remède : faire face à l’objet qui fait peur de façon progressive, jusqu’à ce qu’il ne fasse plus peur. »
        Il ne me reste plus qu’à revoir l’intégralité des vidéos de maître Gull.
        En espérant une suite, pour bientôt…Si possible.

        Et aussi relire tout le travail de Viciss. Là, ce sera plus long, beaucoup plus long…
        Là aussi, en espérant un nouveau numéro, pour bientôt…entre deux cours à la fac de psychopathie, ou entre deux passages à la bibliothèque…

          1. Lamentable, en effet.
            Mais que font Marine et Valls pour lutter contre cette tyranie?
            À moins que ce ne soit une bévue de Barbalala…cela ne m’étonnerait guère. Une stagiaire qui ne veut pas faire plus que ce qu’il y a d’écrit sur son contrat, cela parle de soit même…

            Pffff! Y’a plus d’jeunesse, ma bonne dame!
            C’qui nous faudrait, c’t’une bonne guerre. Ça remettrait tout dans le bon sens…

          2. Monsieur, je vous tire mon chapeau, même si pour être honnête je ne porte pas de chapeau, je trouve cela trop british, pas assez Français. A moins que le chapeau soit un béret, mais là il faudrait expliciter qu’un béret n’est pas un chapeau. Et où distingue-t-on le béret du chapeau? A l’armée! Tout est connecté, preuve que votre proposition est bonne!

            La guerre c’est la marche de l’histoire. L’histoire a des bottes, elle ne s’arrête pas, elle écrase de temps en temps ce qui est sur son passage. L’histoire avec un grand H ou avec des grandes bottes (et un béret), c’est l’histoire des guerres.

            Qu’apprendrions-nous à nos enfants en cours d’histoire s’il n’y a pas eu de guerre? Pourquoi l’histoire enseignée à l’école est de plus en plus inintéressante? Regardez les commémoration du 6 juin, tant de nostalgie. On voit bien que les chefs d’États sont admiratifs des grandes batailles du passé. Regardez tous ces peuples unis le week end dernier, et cela grâce à la guerre. Elle est là l’union des peuples, dans le conflit.

            Au revoir, et cette fois je suis sincère

            Sigmund Ravenburger
            [Détenteur d’un diplôme d’études universitaires générales en Droit,Conférencier « Éthique et nation » pour l’association loi 1901 « Quenelle gauloise » en partenariat avec CIVITAS, Famille de France, et jeunesse identitaire.]

  3. Très cher Sigmund,

    Vous ne croyez pas si bien dire lorsque vous écrivez:
    « On voit bien que les chefs d’États sont admiratifs des grandes batailles du passé. »

    Hélas! La mémoire des hommes est comme leur chair: faible!
    Combien de chef d’Etat à ces commémorations? Plein, à n’en pas douter. On a pu y voir les président des nations délivrantes USA, Angleterre (c’est une reine, certes, mais on lui pardonne…cependant, la guillotine est juste remisée chez nous, pour l’instant…) Russie, mais aussi la chef du gouvernement allemand, le chef d’Etat français (entre déjeuners, diners et soupers, sans oublier les croissant avec la pouffe de service; il est pas prêt de retrouver une taille de guêpe…).

    Mais où sont donc passées les nations africaines? Quid des bataillons d’Afrique qui ont donné leur vie pour libérer l’Occident? Visiblement, l’Occident ne se remémore que les batailles qu’il a gagné. D’ailleurs, il ne me semble pas avoir vu un jour une commémoration en grande pompe de la guerre du Vietnam, ou d’Indochine, voire même d’Algérie…

    A nous (peuples occidentaux) les flonflons de la victoire, à eux la résilience (oui bon, j’ai appris un mot aujourd’hui, alors je le mets à toutes les sauces…).

    Caligula, commentomane de niveau 1, pourfendeur du brutalisme et grand admirateur des travaux de l’équipe d’Hacking Social; déclaré personna non grata au sein de qqs médias ayant pour adjectifs: « identitaire » ou « de souche »…

      1. J’aime bien le 14 Juillet. Y’a toujours une bonne étape du Tour de France ce jour-là. Je me souviens qu’une fois il était passé vers chez moi à cette date, et comme je n’avais rien de mieux à faire, j’avais été le voir avec un pote et aussi quelques canettes et autres bouteilles…Résultat, je ne m’explique pas cet épais brouillard qui s’est abattu sur nous juste avant le passage des courreurs, ni le fait qu’il faisait nuit lorsqu’on s’est réveillé…

        Caligula, viré aussi d’un site qui commence par « Tahiti » et qui finit par « Info » et que je ne nommerais pas!

    1. Je me suis expliqué, et j’en ai assumé toutes les conséquences en me retirant d-é-f-i-n-i-t-i-v-e-m-e-n-t des routes qu’empreinte le Tour de France; trop dangereux, on risque à tout moment de se prendre une canette estampillée commerce non-équitable, dans la tronche…

      Pour ce qui est de Tahiti Info, c’était plus pour le dépaysement et ses infos très proches de la feuille de choux que je trouve par chez moi (et qui répond au surnom de « Pravda », ce qui n’est pas glorieux pour son ancêtre russe, je te l’accorde). Après, j’avais pris la décision d’arrêter de commenter sur ce site, puisque comme les posts passaient obligatoirement par la médiation (enfin, pour le sujet qui m’intéressait), mes commentaires apparaissaient avec un décalage de douze heures, ce qui est limite chiant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*