[info] Live #2 : la soumission au costume

Nous serons en live le jeudi 18 février à 21 h :

Cela se passe à cette adresse :

http://www.hitbox.tv/gull

Tout d’abord, il y aura un commentaire de la vidéo puis vous pourrez nous poser des questions. Voici la vidéo que nous commenterons :

Pour participer au chat, il faut créer un compte ou se connecter via facebook.

Le live sera rediffusé sur Youtube, voici ce que cela donne avec le précédent live que nous avions mené :

Il faut savoir que cela n’empiète pas sur notre travail, que ce n’est pas un live contre une vidéo ; la prochaine vidéo est en cours de montage, elle demande beaucoup et prend beaucoup de temps,  donc patience ! De même pour les futurs articles de la série « résistance du Net« , ces dernières semaines me demandent énormément de recherche, de lecture (mais là aussi, cela n’empiète pas sur le temps des vidéos).

Durant ce live, vous pourrez nous poser des questions sur la question de la soumission, il est prévu que l’on « dérive » sur les questions de soumission à l’autorité, comme nous avons déjà traité :

A jeudi 🙂 !

Vous pourriez également aimer ceci :

5 commentaires sur “[info] Live #2 : la soumission au costume

  1. Ehhh coucou l’équipe, sauf erreur de ma part il n’existe pas de Jeudi 16 février, il existe un mardi 16 février (aujourd’hui au moment du message) ou un jeudi 18 février.
    Pouvons avoir un pitit correctif SVP 😉
    Bonne continuation,
    Cordialement,
    Un lecteur passionné.

  2. Les cravatés

    Hautains mais suants par quarante degrés à l’ombre, ils arborent le trois pièce comme la preuve de leur supériorité morale et intellectuelle. Dieu sait par quels procédés ils parviennent à maintenir le brillant de leurs chaussures malgré la poussière des six mètres (une rue non pavée au Burkina). Quant à la chaleur, les mieux lotis s’en accommodent grâce à la climatisation, quand bien même il faut pour cela délester les quartiers non-cravatés d’électricité. Qu’à cela ne tienne : ceux-là s’habillent encore en boubou, ces sauvages, ces arriérés. Bien sur, on les envie secrètement de ne pas souffrir des cols qui démangent et qui étranglent. C’est qu’il faut bien faire quelques concessions pour être civilisé. Que les ancêtres aient pu vivre nus, c’est un mauvais souvenir qui doit être effacé. Aujourd’hui, ils sont civilisés, les cravatés.
    Ils sont hommes d’affaires, politiciens, technocrates, journalistes. A la télé, bien cravatés, ils s’adressent au peuple, en français, bien sur, puisque c’est la langue officielle. Quand ils parlent, moi qui suis né Français, je ne les comprends même pas, tant leur langage est alambiqué, embrouillé de néologismes savants et de tournures grammaticales ésotériques. C’est qu’il ne s’agit pas tant d’informer le Peuple, cette populace ignare et misérable, que de la mystifier, de lui faire comprendre son degré d’ignorance et d’arriération. « Voyez comme nous sommes éduqués, disent-ils. Il est normal que nous ayons le pouvoir puisque vous êtes ignorants. retournez à vos champs de mil et de sorgho, vendez vos cigarettes et laissez nous à nos affaires. »
    La mystification par le langage ne change rien à l’affaire : les cravatés, ce sont les colonisés.

  3. C’était juste un petit témoignage dans le vif du sujet. Texte incomplet et à retravailler.
    A propos de l’Afrique et de la manipulation sociale, il serait aussi intéressant d’évoquer les techniques de manipulation des marabouts, somas et autres praticiens traditionnels : l’art de l’esbrouffe, du cold-reading, de l’illusionnisme, de la mise en scène, les prêches syncopés, qui induisent des états de conscience modifiés encore mieux qu’un jingle de télé. Ces gars là pourraient donner des cours de marketing à HEC.
    Je débarque sur ce site et j’apprécie. Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*