Un pavé avait besoin d’être corrigé

[30/04/2015 : Merci infiniment à tous ! le pavé a été corrigé en 1 mois grâce à vous, c’est incroyable on n’en revient toujours pas 😀 Là on est en cours de mise en page et certains sont en relecture. Donc nous n’avons plus besoin de correcteurs. On vous informera d’ici peu 😉 Merci !]

On a besoin de votre aide pour corriger un pavé. En effet, on en avait vaguement parlé au premier article de ce blog, on travaille sur un ouvrage depuis environ trois ans, ouvrage qui a nécessité beaucoup beaucoup de recherches et dont le travail sert tout ce qu’on vous délivre : que ce soient les vidéos comme les articles. Par exemple, l’article sur Milgram est directement issu de ce pavé.

Le pavé est terminé : certaines parties ont été écrites puis jetées puis réécrites, il a subi déjà plusieurs corrections et on arrive à l’ultime correction finale. Sur les 431 pages, environ 130 sont déjà bouclées, il reste 300 pages à revoir une dernière fois avant la dernière mise en page. En tant qu’auteur de ce pavé, j’ai déjà passé des heures dessus, au point de ne plus réussir à voir quoi que ce soit. C’est beaucoup trop gros, et je le connais trop sans pour autant arriver à m’en faire une image claire et exhaustive, je ne suis plus la personne la plus apte à le corriger. Mon correcteur est complètement débordé par les autres activités liées au blog/à la vidéo + activités IRL intenses et j’ai souhaité de le délester de ce travail même s’il voulait continuer.

Bref, on a besoin d’un ou plusieurs correcteurs.
Soit on divise les tâches et je refile des chapitres à plusieurs, mais ce ne sera pas forcément agréable à lire, parce que les chapitres sont tous liés les uns aux autres, ce n’est pas une compilation d’articles, c’est un ouvrage qui serait lu, en principe, linéairement pour comprendre tout ce qui est abordé.
Ou soit un correcteur s’en charge. Mais la masse de travail est énorme, sachant que pour que je puisse avancer dans la mise en page, l’idéal serait une correction de 15 pages par semaine et cela prendrait 5 mois à ce rythme. Ce serait un travail d’endurance, de régularité, et c’est vraiment pas évident même quand on est rompu à ces tâches, cela peut devenir lassant, l’absence de résultat concret peut être totalement démotivant.
Bref, je n’ai pas d’idées prédéfinies de la façon d’organiser cela, tout dépendra des correcteurs, ce qu’ils veulent, comment ils travaillent, ce qui leur plaît, etc.

Parlons de l’ouvrage en question.
Il traite d’influences, de manipulations mentales et de formatages. Cette dernière notion est un fil conducteur qui part du domaine marchand, traverse le secteur médiatique (surtout la télévision) et termine très longuement sur le travail. On est pragmatique, ainsi tout ce qui est abordé ne l’est pas juste pour une prise de conscience, une connaissance des choses, mais bien pour tenter de donner des outils pour repérer la manipulation, la contrer, évoluer pour appréhender nos biais. C’est pourquoi on a passé tant de temps sur la partie travail : c’est, à mon sens, autour de cette thématique que les changements, les évolutions peuvent s’opérer et qu’elles pourraient avoir un impact sur la société. Ne serait-ce que pour empêcher les souffrances.
C’est donc une sorte d’anti-manuel qui se veut utile. Il était donc très important pour moi que je garde en tête une visée altruiste : j’ai écrit tant que possible en me rappelant de ne jamais être dans le dédain, la colère, la haine, la pitié. C’est extrêmement important à mon sens, si j’ai produit ce pavé c’est pour le partage des connaissances, c’est pour essayer de donner ce que je pouvais à autrui comme outils face à des situations de harcèlement, pour qu’il puisse repérer le formatage avant d’y être noyé. Ainsi, j’ai besoin d’un correcteur qui puisse me rappeler ce but ou du moins repérer quand j’y ai failli. Si je donne à ce pavé une visée altruiste, je n’ai pas forcément la sagesse de l’être tout le temps, hein dès fois je peux péter un plomb sur une thématique qui m’énerve, par exemple – et ça, faut me le dire, parce le pavé doit être plus calme que ça.

On a voulu, dès le départ, que cet ouvrage soit strictement gratuit et c’est encore à l’ordre du jour. Donc il n’y a pas de publication « officielle » ou avec un éditeur, pas de version papier prévue. Le PDF et l’epub se baladeront sur le Net. Cette gratuité pour cet ouvrage c’est être en cohérence avec nous-mêmes. Donc, malheureusement, on ne peut pas rétribuer monétairement le travail d’un correcteur.

On travaille dans l’anonymat, il en est de même avec cet ouvrage. La seule «signature » sera le blog hacking social, parce qu’il en fallait une : oui, on acceptera que l’ouvrage soit copié collé, que des paragraphes soient « empruntés », mais par contre, ce qui peut vraiment être problématique, c’est que des personnes s’attribuent notre travail ou l’accolent à une idéologie qu’on combat. Mais on a le temps de voir venir. Ce que je voulais dire, c’est que vous n’aurez aucune reconnaissance, aucune gloire à gagner à faire ce travail. Nous serons infiniment reconnaissants, cela va sans dire ; les lecteurs le seront peut-être ; mais vous n’y gagnerez pas en popularité, vous ne gagnerez pas de pouvoir, vous ne pourrez pas mettre ça sur votre CV (enfin, peut être que ça passerait pour certains boulots, qui sait), autrement dit il n’y aucune récompense extrinsèque à gagner. On n’est pas un collectif où il y aurait des promotions à gagner, de l’influence à exercer, on est une somme d’individus autonomes collaborant, avec la soif de travailler pour travailler, c’est à dire la passion couplé à une certaine forme d’engagement. Bref on marche, nous, à la récompense intrinsèque : c’est l’activité en elle-même qui nous motive.

Si vous êtes encore motivé après tout ce que je dis de négatif, alors il y a de fortes chances qu’on puisse s’entendre, bosser en ligne ensemble et qu’on passe un bon moment 😀

Je suis désolée de ne pas pouvoir vous offrir plus et je remercie d’avance les courageux qui oseront nous répondre à :
()…@gmail.com

Si vous avez justes des petites questions sur ce travail qui, je le rappelle, est bénévole, vous pouvez les poser directement ici ainsi tous les gens qui veulent des précisions pourront profiter des réponses.

<3

Viciss Hackso Écrit par :

Attention, atteinte de logorrhée écrite et sous perfusion de beurre salé. Bisounours destructrice de choux-fleurs à temps partiel.

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Un pavé avait besoin d’être corrigé"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
raimanet
Invité

A reblogué ceci sur raimanet.

Supertraducteur
Invité

Un article qui demande des correcteurs… Avec quelques fautes dedans 😀

« c’est vraiment pas évident même quand on rompu à ces tâches, » -> J’ai l’impression qu’il manque un ‘est’ entre ‘on’ et ‘rompu’.
« que des paragraphes soit « emprunté » » -> soient « empruntés »
« s’attribuent notre travail ou l’accole » -> l’accolent
« sur ce travail que je rappelle est bénévole » -> ne serait-ce pas plutôt ‘qui’ en lieu de ‘que’ ? J’avoue avoir un doute, ici…

Enfin, rien de très grave 🙂

Equipehackingsocial
Membre

bah oui, ça aurait pas été cohérent de mettre un texte sans faute. J’aurais du en faire encore plus !
Sinon je t’aurais bien fait rencontrer mon pavé je suis sûre vous vous seriez bien entendu, mais j’ai même pas demandé, tu es assez occupé comme ça 🙂

Supertraducteur
Invité

Je pense que tu devrais vérifier tes mails 😛

Je ne suis pas SI occupé que ça… C’est que mon cerveau à besoin de changer d’activité de temps en temps, m’empêchant de faire trois heures de traductions à la suite…

Oléna
Invité

« sur ce travail, qui, je le rappelle, est bénévole » Me semble la formule la plus appropriée.

Equipehackingsocial
Membre

En effet ! c’est corrigé, merci 🙂

Oléna
Invité

J’ai lu l’article sur l’expérience de Milgram. J’y ai relevé des coquilles orthographiques et grammaticales. Je peux les corriger si vous voulez. En ce qui concerne votre recherche de correcteur bénévole, je peux faire l’affaire, j’ai un bon niveau (en toute modestie, ce sont des acquis d’études littéraires dans ma jeunesse!!!)

Equipehackingsocial
Membre

Oui ça nous intéresse ! Contrairement à ce que j’ai dit dans l’article -parce qu’il y a eut pas mal de mail depuis-, on opte pour plein de correcteurs, ça fera moins de boulot à chacun, ça a plus de chance d’avancer. Je t’enverrais un mail pour t’expliquer. Là je met en place l’organisation.

Tchoupi
Invité

« Je suis désolée de ne pas pouvoir vous offrir…  »
Désolé se termine par un ‘é’ si le sujet est masculin.
A moins que… Gull serait-elle une demoiselle ? 😀

Equipehackingsocial
Membre

La réponse est que je ne suis pas Gull :). Faire ce blog + les vidéos seul serait impossible., cherche dans le blog tu verras qu’on est deux personnes différentes 😉

Lioss
Invité

Si vous avez toujours besoin d’aide je veux bien vous donner un coup de main. Pour l’instant j’ai du temps à tuer autant que ce soit pour quelque chose de constructif.

Equipehackingsocial
Membre

Merci c’est super sympa de te proposer ! Je vais t’envoyer un mail.

Blandine
Invité

Y a encore de la place pour une tite nouvelle correctrice ?

Equipehackingsocial
Membre

Merci beaucoup de ta proposition ! En fait, le pavé vient d’être fini d’être corrigé… On en revient toujours pas ! il n’aura fallu qu’un seul petit mois, c’est incroyable.

Blandine
Invité

C’est assez logique : l’impression de servir à quelque chose d’utile, la demande claire et agréable… ça motive !

wpDiscuz