L’homme formaté, manipulations commerciales, médiatiques et professionnelles

Disponible aussi en livre papier : https://www.lulu.com/fr/fr/shop/viciss-hackso/lhomme-format%C3%A9/paperback/product-5j749j.html?page=1&pageSize=4

La littérature étiquetée « manipulation mentale » se trouve à foison dans les librairies. Si l’on écarte les manuels de psychologie, cette littérature prend parfois l’aspect de coaching pour lutter contre les techniques des manipulateurs ou pour apprendre ces techniques, l’excuse éthique étant « manipuler pour ne plus être manipulé » ou « manipuler les manipulateurs» .
Ces livres prennent en exemple des situations ponctuelles et individuelles, dans lesquelles il s’agit de renverser le pouvoir : soit arrêter le manipulateur et empêcher son emprise ; soit prendre sa place dominante.

Ce ne sera pas notre point de vue.

Cet ouvrage n’est pas non plus un manuel, ni un essai. Le terme le plus vraisemblable pour le désigner serait « Anti-manuel » .

Nous parlerons de manipulation mentale via trois domaines fortement imbriqués : le commercial, avec ses marques, ses produits, ses magasins et ses techniques de vente ; les médias, tout particulièrement la télévision ; et le travail, à travers le prisme de l’expérience de Milgram, dont l’expérience essentielle introduira cet ouvrage.

Nous sommes tous consommateurs, spectateurs, et travailleurs. Même les chômeurs et les étudiants ne sont considérés qu’en fonction du travail, l’un étant en recherche d’emploi, l’autre en préparation de son emploi.
Ces trois domaines que nous aborderons, tentent de nous influencer, nous orienter, nous convaincre, nous persuader, nous séduire et enfin de nous manipuler afin de nous exploiter : il s’agit là de pomper nos ressources financières (le commercial), nos ressources attentionnelles (les médias) et enfin nos ressources physiques et mentales (le travail). Ce n’est pas une manœuvre qui se fait en un clin d’œil, car nous zappons, nous changeons de marque de produit, nous n’acceptons plus le statut d’esclave. Alors les structures ont rivalisées d’astuces, au fil du temps, pour nous faire dépenser plus que ce dont nous avons besoin, pour nous scotcher devant l’écran plus que de raison, pour nous faire travailler comme des esclaves mais sans qu’on le perçoive ainsi. Notre comportement s’est modelé, transformé à la faveur des structures exploitantes : nous voici formatés.

C’est ce formatage qui sera ici notre finalité d’étude, car il impacte toute la société, empêche l’évolution, bride les comportements et les élans qui pourraient être profitables à l’individu, son entourage et toute la société. Cependant, malgré l’obscurité de thèmes que nous aborderons, nous avons eu le plaisir de constater que le « non » au formatage a déjà bien commencé, que certains individus isolés ou en groupe se sont d’ores et déjà libérés des laisses
mentales des structures exploitantes, dans un domaine ou un autre.

Mais pour comprendre le formatage, il faut d’abord comprendre comment on est influencé puis manipulé, à savoir comment les structures exploitantes se basent sur notre fonctionnement, physique et mental, en percent les failles ou en détournent les objectifs, et s’y infiltrent pour nous guider sur la voie qui les arrangent. Une grande partie de cet ouvrage décortiquera les techniques de persuasion, les processus sur lesquels elles se basent (les fameuses failles qui sont également des atouts dans d’autres contextes). À l’instar des tours de magie dont on connaîtrait les « trucs » , la compréhension des situations de manipulations peut être une bonne prévention contre certaines techniques.

Bien que nous ayons rédigé ces plusieurs centaines de pages sur le sujet, nous ne nous considérons pas à l’abri des influences, des manipulations ou du formatage : au contraire, c’est parce que nous savons pertinemment que nous courrons sans cesse le risque d’être exploité, manipulé et transformé, que nous avons consacré tant de travail bénévole à la question. Se croire au-dessus de ces techniques d’influence, se croire capable de résister à l’autorité serait le meilleur moyen d’être manipulé à souhait. Il n’y a pas d’exception, l’être humain est ainsi fait que ses plus beaux mécanismes de fonctionnement peuvent être utilisés à son encontre. Si intelligent, si cultivé ou si raisonnable soit-il, l’humain peut être poussé à tuer quelqu’un (l’expérience de Milgram). Nul besoin d’être un psychopathe, un sociopathe ou avoir une quelconque pathologie : notre normalité suffit à nous faire obéir à des ordres meurtriers.

Cet ouvrage n’est pas rallié à un parti politique, ni quelconque drapeau ou mouvement. Le seul ralliement est celui avec Hacking social, dont nous sommes également les auteurs. Nous n’avons pas d’autre but que de partager nos recherches avec vous et nous espérons qu’elles puissent vous être utiles. Nous l’espérons accessible à tous, nous espérons qu’il puisse servir au quotidien. Nous ne prétendons pas faire avancer la réflexion ni apporter
quelque chose de nouveau : nous avons simplement trié les informations, les recherches, nous avons tenté de clarifier cet aspect mécanique de la société pour aider à l’action, aider à y voir plus clair.

Cet ouvrage est gratuit en ebook et doit le rester. Son contenu est libre d’utilisation, du moment que les sources sont citées et que le contenu n’est pas transformé sans demande. 

Dernier détail.

Nous sommes pragmatiques : nous n’avons ici exploré que les horizons les plus proches des individus, des horizons que chacun d’entre nous peut observer, décortiquer puis contrer s’il y a tentative d’exploitation par manipulation mentale. L’action, vous le verrez, peut être extraordinairement simple pour démanteler de puissants formatages. La difficulté réside principalement dans la décision de se défaire de certains formatages, ceux-ci étant aussi moelleux qu’une couette lorsque l’on est épuisé et qu’il fait froid. Mais ce ne sera
pas notre propos, car personne ne peut vous retirer la couette. Celui qui s’octroierait le droit de vous arracher la couette ne vaudrait pas mieux que ceux qui vous ont incités à vous y nicher. Nous fournissons avec cet ouvrage que quelques outils, quelques matériaux permettant d’observer d’une manière différente la couette. Vous êtes libre de les saisir ou non.

Bonne lecture ! »

Lire la suite :

 

Viciss Hackso Écrit par :

Attention, atteinte de logorrhée écrite et sous perfusion de beurre salé. Si vous souhaitez nous soutenir c'est par ici :♥ tipeee ou ♣ liberapay ; pour communiquer ou avoir des news du site/de la chaîne, c'est par là :

117 Comments

  1. Geo Sao
    28 mai 2015
    Reply

    Petit problème de lien concernant le vert, il pointe sur le rouge. Moi j’aime bien être green!
    Par contre en remplaçant red par green dans la bare d’adresse j’ai pu avoir mon green exemplaire (il est vert donc forcément plus écologique que le red, c’est logique).
    Merci en tout cas 😉 Je ne doute pas que ce soit du bon travail alors je vous félicite d’avance!

    • Ah tu as dû cliquer sur l’image ! En fait, c’est une seule image, donc on n’a pu mettre qu’un hyperlien. Je vais rajouter un petit mot à ce sujet.

      • Geo Sao
        28 mai 2015
        Reply

        Une petite correction page 35 à faire : « Elle s’en est beaucoup
        voulu après pris conscience de l’expérience.  » *continue de lire*

        • Merci ! C’est modifié dans la version 1.7 ( liens mis à jour dans l’article ; on a corrigé une autre faute dans les remerciements, supprimé 2 surlignages qui ne servait plus, et enlevé un carré blanc qui s’était glissé dans l’intro de travail ; rien de bien grave, la version 1.6 devrait pouvoir être continuée à lire sans trop de problèmes 🙂 )

  2. Supertraducteur
    28 mai 2015
    Reply

    Le vert est moins bien : il est plus acide, c’est comme les pommes. Et puis le rouge, ça va toujours plus vite, c’est comme les voitures…

    Hum. En tout cas, ça fait plaisir de le voir dans sa version terminée, avec une vraie couverture et tout l’toutim !

  3. 28 mai 2015
    Reply

    Bonjour,

    Sinon il y a la solution thebookedition.com (ou d’autres) pour avoir des versions imprimées sans aucun stock.
    Je ne travaille pas pour eux mais j’ai moi-même édité un livre par ce biais.

  4. RRRomain
    28 mai 2015
    Reply

    Ah ! Ça m’avait étonné dans la vidéo de vous voir utiliser ce genre de preuve sociale, mais tout s’explique maintenant que je vois les petits caractères sur la couverture ^^
    Personnellement je vais prendre la pilu… euh … le livre rouge. Peut-être suis-je en partie formaté par le cinéma des Wachowski ?

  5. RRRomain
    28 mai 2015
    Reply

    il manque un mot en bas de la page 35 : « l‘individu est alors dans ce que Milgram l’état agentique : le sujet est l‘agent de la situation »
    Et page 38 : « il sont sensibles, il ressentent de vives émotions »

  6. RRRomain
    28 mai 2015
    Reply

    et page 40 « Parce que nous avons le désir de plaisir à autrui ».
    page 46 « les guides de conduite invisible de nos sociétés. » moi j’aurais mis un s à invisible.
    page 47  » des stratégies qui contre l‘influence »
    page 50 faute d’accent « produits prés de la date de péremption »

    Vous supprimerez mes commentaires après, parce qu’à ce rythme je risque de relever des dizaines de coquilles ^^

    • Hum…supprimer des commentaires, c’est un peu problématique à notre éthique. On a eut une autre idée, rrromain ou tout autre lecteur trouvant des fautes, reportez les ici : https://hackingsocial.titanpad.com/88 ; on peut aussi chatter en live sur ce lien.
      Merci infiniment pour contribuer a rendre meilleur ce pavé, ça fait plaisir 🙂

      • caligula63
        29 mai 2015
        Reply

        Un pad pour corriger le pavé!
        Quelle superbe idée!
        Mais oú vont-ils chercher tout ça???
        Hein? Je peux participer moi aussi? Euhhhhhh, désolé, j’ai du lait sur le feu. Ça va pas être possible.
        Mais vous pouvez demander à Barbalala, elle a fait de gros progrès en orthographe…

      • 29 mai 2015
        Reply

        Bonjour 🙂

        J’y avais déjà pensé en ayant lu l’article sur Milgram mais … Ce serait pas mieux de mettre le lien youtube juste après l’avertissement plutôt qu’avant ? (page 29) J’ai l’impression que ça fait « Maintenant que vous avez regardé, on vous dit que si vous êtes dépressifs et bah … tant pis »

        Page 39 : « On reste soumis à l‘autorité même quand on n‘est pas d‘accord avec elle et que la
        situation NOUS est insupportable. » ? Pas obligatoire, mais je trouve la phrase plus parlante avec ce « nous » (que j’ai cru voir dans une phrase similaire plus haut)

        Pour tout le reste, il y a RRRomain 😉 C’est nul sans l’intonation en fait … Bref, demain la partie suivante 🙂

      • 30 mai 2015
        Reply

        J’aime pas corriger en majuscule, on ne peux pas utiliser de couleurs ou de mise en forme dans les commentaires ?

        Page 50 : « Si jamais il s‘agit d‘un produit manquant, mieux VAUX aller voir »
        Page 79 : « il est bien question de relation de pouvoir entre celui qui offre (le dominant), car il rend
        redevable celui qui reçoit, ET le receveur ayant donc le devoir d‘être reconnaissant, de rendre la
        pareille pour être libéré. »

  7. Zangalewa
    28 mai 2015
    Reply

    Je suis prêt a payer le prix qu’il faudra pour un format papier de cette bible !

    • Master Xadaz
      29 mai 2015
      Reply

      Je suis entièrement d’accord.
      Je dis ça en tant que lecteur papier de « l’ancienne école », c’est vrai. Mais bon, la lecture papier a pleins d’avantages que le numérique n’a pas, dont ceux de moins fatiguer les yeux et de fonctionner sans électricité et support de lecture adapté.

      • Zangalewa
        29 mai 2015
        Reply

        Dans l’aisance de la lecture, il n’y a pas photo…

        Est ce que imprimer sous commande/précommande peut servir a gerer la diffusion?
        J’ai une idée aussi, la possibilité d’acheter le livre a 2 prix, celui qui prend en charge uniquement l’impression et l’envoi, et un autre qui permettra aussi de faire un don a hackingsocial. La même logique que teepee et sa contre parti disons….
        Dans tout les cas, tenez nous informer de l’evolution de la création ou non de la version papier, j’ai plein de cadeau a faire ! 😀

        Bonne soirée

    • gwakamoll
      9 juin 2015
      Reply

      j’aimerais aussi en avoir un en format papier ( mais en rose si on peut choisir ) =) c’est le genre de livre que l’on aime bien trimballer

      • gwakamoll
        9 juin 2015
        Reply

        ou alors blanc rayer jaune a poins rose avec des p’tites étoiles violette

  8. anonyme
    28 mai 2015
    Reply

    Youpiiiiiiiiiiiii !

  9. Geo Sao
    29 mai 2015
    Reply

    Bon j’avance petit à petit, c’est un réel plaisir que de lire ce pavé 😀 J’ai envie de poster mes commentaires au fur et à mesure car ma mémoire défaillante risque d’oublier en cours de route mes idées. Dans la partie commerciale vous essayez de trouver une solution pour lutter contre la grande distribution.

    Je suis plutôt d’accord avec les idées mais sans vouloir paraître extrémiste une solution assez simple consiste à ne plus aller dans ces magasins. Je test cela depuis maintenant deux mois et je m’en sort plutôt bien, voir mieux financièrement. Les solutions existent : renouer avec les commerces locaux.

    Pour manger? Le marché ou les boutiques bio qui poussent un peu partout en ville. Pour se nourrir ou se divertir? Privilégier les revendeurs n’appartenant pas à un groupe où une chaîne, ils sont souvent bien plus orienté conseil et négocieront plus facilement les prix une fois qu’ils vous connaîtront. N’hésitez pas à demander la provenance des vêtements car on leur demande de plus en plus du made in France donc ils commencent à se mettre à l’étique (peut-être pas pour les bonnes raisons, certes, mais comme on dit « des petits gestes viennent les grands changements »). Pour les cosmétiques? On trouve de nombreuses idées « do it yourself » un peu partout sur le net.

    Comme je le disais, j’expérimente ce mode de vie depuis quelques mois, certains le font depuis plus longtemps. Les économies faites sont flagrante mais plus surprenant, le gain de temps aussi. Car finalement quand on va au centre commercial on pense que c’est plus rapide car tout est au même endroit mais il faut prendre la voiture, se rendre au centre, faire les courses (dans un établissement qui fait en sorte que vous flâniez pour dépenser), attendre à la caisse, faire le trajet retour, vous casser le dos à porter des sacs trop remplis. Alors que généralement les commerces de proximité sont accessible à pied et l’attente aux caisses est quasiment inexistante. (petite précision je ne vis pas à Paris, c’est peut-être plus difficile de vivre ainsi là bas)

    Sur ce, je me replonge dans ma lecture, à bientôt!

  10. deepnofin
    29 mai 2015
    Reply

    Ca faisait quelques temps que j’étais pas venu commenter ici, mais j’ai suivi vos dossiers récents ( j’avais eu l’idée de gamification personnelle il y a plusieurs années, comme bcp d’autres personnes, mais votre dossier m’a convaincu de passer à l’action. Merci ! )
    Mes félicitations à vous, Viciss, Gull, Technicien bien sûr, et le reste de l’équipe, vous faites un boulot formidable et merci de proposer votre ouvrage en accès gratuit ( même si l’inverse n’aurait pas été faisable.. )
    Comme RRRomain, je vais choisir la version rouge. Le vert, c’est la couleur de l’espoir mais aussi des orgies sexuelles et du Diable ( le vrai ) et puis c’est récupéré par les politiques écolo que je ne porte pas dans mon coeur.
    Encore merci 😉

  11. caligula63
    30 mai 2015
    Reply

    Le costume ne fait pas tout, même s’il est rouge. 😉
    La couleur des cheveux est aussi à prendre en compte…
    http://live.lesechos.fr/30/02183609830.php#xtor=RSS-8
    Dur, faut que je m’exile aux USA pour espérer diriger quelque chose… Quoi qu’en y réfléchissant bien, Madagascar pourrait révéler mon potentiel…

  12. Pierrick
    30 mai 2015
    Reply

    La partie sur le travail est extrêmement intéressant. Quel ironie qu’on vit, le travail est de plus en plus mortifère, alors on ce casse, mais on a plus de revenu. Plus de revenu, mais il faut travail car il faut que tu paye le loyer, les impôts et tes dettes. Et tant pis pour ta vie affective, familiale, artistique,….

    Les impôts et le crédit, ça s’est un couteau sous la gorge des peuples et des Etats. Résultats on est condamné au travail éternel pour la « sainte croissance », « compétitivité »…

    J’y pense, c’est dingue 🙂 dans le langage néo-libéral, on peut trouvé un nombre de mots de vocabulaires incroyables, une liste de mes préférés :
    – « inégalité stimulante » ou « compétitivité » comme vous préférez !
    – « égalité des chances » o_0 depuis quand le hasard doit être égale ? En fait ça veut dire « inégalité des chances ».
    – « faire de la pédagogie » ça veut dire « on vous prend pour des cons ! »
    – « la réforme » pour « laisser nous faire…déréglementé…privatisé…libéralisé…p****** ! »
    – « le plan social »mais en fait c’est « au revoir les ouvriers, mon je me casse en Asie ! »
    – « supprimer les charges sociales » Non ! C’est nos potes parce que ces « charges » (cotisations salariales et patronales) finances le système de santé.
    – « le coût du travail » là c’est facile réfléchissez bien ! Le COÛT quand même !
    Et je peux en cité d’autres ! J’avoue que pour le petit peuple tous cela peut être aliénant, c’est littéralement du novlangue (référence à 1984 d’Orwell).

    Pour m’occupé des fois, je regarde la télé (style TF1, BFM ou Itélé) avec un crayon et du papier. Et je fais un barre à chaque fois que j’entend ce genre de mots mots. Essayer c’est rigolo 🙂 !

    (Pour l’équipe du blog, j’avais envoyé 3 articles d’ACRIMED sur le brutalisme je vous les conseilles, y a t’il quelqu’un d’intéressé ?)
    (Pour l’équipe du blog, j’avais donné par mail 3 article d’Acrimed sur le brutalisme, si quelqu’un est intéressé…)

    • Merci ! On a aussi un petit carnet « novlangue » où l’on compile ce langage aberrant 😀 ; Et oui, super l’exercice papier-crayon devant la télévision, on le recommande aussi !
      On a bien reçu tes liens, merci ! Acrimed est une excellente source. désolé de ne pas avoir répondu, on est un peu submergé -positivement- par les choses à faire en ce moment.

      • Pierrick
        31 mai 2015
        Reply

        Et tu sait quel est le pire c’est une « spécialité française »tous ça. Quand j’avais appris cela grâce à Franck Lepage qui dans une interview sur « arrêts sur image » (je crois !). Il avait comparé à la Belgique où ce genre de vocabulaire n’est pas utilisé. J’étais sur le *** !
        Je peut peux encore en cité, par exemple des mots qui ont été transformés :
        – « gardien de la paix » devient « force de l’ordre »
        – « caméra de sécurité » devient « vidéo-surveillance »
        Sinon on prend des mots et on les rend compliqués la « réforme » des collèges n’échappent pas à cela par exemple, imagine :
        – « écriture » devient « geste graphomoteur »
        – « courir » devient « créer une vitesse »
        – « piscine » devient « milieu aquatique profond standardisé »
        – « nager » non on pourra dire « S’immerger, contruire la capacité de traversé »

        Si ce n’est pas déjà fait, faudrait créer un dictionnaire de la langue de bois, ce serait génial.

        Et parce que je suis sympa je vais donner les liens d’ACRIMED pour les autres comentateurs :

        « Le nouveau marathon promotionnel du très cultivé Philippe Val » 20/05/2015 : http://www.acrimed.org/article4667.html#nb3 (Très proche du portrait de l’article !)

        « Thréard, Rioufol, Zemmour : ces éditorialistes VRP du Front national » 02/03/2015 : http://www.acrimed.org/article4593.html (Là on est tombés sur 3 winners !)

        « Sexisme au quotidien, un travail d’Équipe » 13/05/2015 : http://www.acrimed.org/article4662.html (le sexisme n’est-il pas une forme de brutalisme, pas vrai !)

  13. Poul
    31 mai 2015
    Reply

    Ca serait cool de permettre la diffusion du pdf et de l’epub en Torrent, ça éviterait de dépendre de plateformes extérieurs et permettrait une meilleure diffusion.

  14. 31 mai 2015
    Reply

    Merci pour ce livre, si la qualité est présente comme sur les vidéos ça sera surement mon livre préféré de cette année ! Merci beaucoup et très bonne continuation à toute l’équipe !

  15. Aline
    2 juin 2015
    Reply

    Félicitations pour cette ouvrage! Je n’ai lu que les 100 premières pages mais déjà je suis séduite. Très intéressant (mais je n’en doutais pas), bien écrit et très accessible. Bravo pour ce travail. Je l’es conseillée à tout mon entourage.

  16. 4 juin 2015
    Reply

    tu est malin tu nous fait une couleur rouge est une couleur verte pour nous croire que ce livre est en deux tome

  17. overdreders
    5 juin 2015
    Reply

    Pourquoi pas créer une sorte de sondage pour savoir combien de personnes seraient intéressées par une version papier? Comme ça il sera plus facile d’évaluer le prix et surtout si l’on est assez le prix pour chacun sera moins important!

    Sinon je n’ai toujours pas commencer à lire le pdf mais d’après les commentaires il a l’air réussi!

  18. nogatan
    5 juin 2015
    Reply

    A la lecture de la dernière page je n’ ai qu’ une seule chose a dire: merci pour ce momment.

    • caligula63
      7 juin 2015
      Reply

      On t’a reconnu, Valérie Trierveller!

  19. fleur de l'opus
    6 juin 2015
    Reply

    Un gros merci à vous tous pour ce merveilleux et nécessaire travail ainsi que son partage.
    J’ai déjà dévoré les 100 premières pages avec boulimie <3, c'est un travail de synthèse et de vulgarisation de qualité supérieure.

    @ux commentateurs :
    Il est vrai que cet ouvrage est à mettre entre toutes les mains, mais pourquoi faire reposer la reposonsabilité de l'édition papier à son auteure ou hackingsocialblog ?
    Pour rappel le livre en publié sous licence copyleft : libre à nous de nous organiser en maison d'édition pour diffuser l'ouvrage ou l'heberger sur des serveurs alternatifs. Cessont d'être de simples consomateurs, faisont un peu preuve de réciprocité envers hackingsocialblog que diable ! =P

    Cordialement,
    Fleur de l'opus

    • overdreders
      6 juin 2015
      Reply

      Je suis entièrement d’accord, le travail fourni a déjà été impressionnant. Mais pour éviter de faire imprimer le livre pour 70 euros il faut être plusieurs à souhaiter une version papier et le blog reste le seul moyen de connaître ceux qui seraient intéressés!

      Cordialement

      • supertraducteur
        6 juin 2015
        Reply

        J’observais silencieusement le débat depuis un petit moment, mais, là, je me dois d’être en désaccord.

        Ce n’est pas le seul moyen.
        C’est assez simple de parler de ce genre d’ouvrage : réseaux sociaux, connaissances, contacts mails. J’irai même jusqu’à oser dire qu’il est possible de le faire référencer par google, yahoo!, Bing et tous les autre moteurs et/ou métamoteurs de recherche.
        Il est aussi concevable de le mettre disponible sur un site de torrents, voire plusieurs, qui ont souvent des classements des torrents les plus téléchargés/méconnus/etc.

        Alors, effectivement, à ce jour, c’est le seul moyen mis en place (si on considère que la vidéo vue par les Youtubers ne sortant pas de Youtube ne soit pas comptée comme un des fameux moyens). Mais c’est très facile de changer ça.

        Personnellement, j’en ai parlé à quelques personnes autour de moi, personnes qui, je pense, vont être intéressées par cette lecture…

      • RRRomain
        6 juin 2015
        Reply

        Je partage ce pdf comme je n’ai jamais partagé un truc sur internet, mais c’est vrai que l’achat étant un acte engageant, les livres papier ont plus de chances d’être entièrement lus par ceux qui les achètent, et par le principe de réciprocité, par ceux à qui on les offre (kom japren vite).
        L’impression est donc loin d’être une mauvaise idée !

        Maintenant, rien ne presse, donc pas la peine de se ruiner pour le faire imprimer tout de suite ^^

  20. oxonium
    8 juin 2015
    Reply

    Bonsoir,
    Je me suis permis (à tort?) de partager ce livre (http://www.t411.io/torrents/l-homme-format-pdf) que je trouve par ailleurs très instructif sur le célèbre site d’échanges par peer-to-peer français : t411. Et j’ai remarqué que mon impression semblait être partagé par beaucoup de monde : le livre a été téléchargé plus de 333 fois en à peine 24h! Aussi, je pense qu’imprimer votre livre vaudra la peine car bon nombre de personnes seraient intéressés. Cela reste néanmoins à être confirmé. Dans tout les cas, j’admire votre travail et je vous suis très reconnaissant de le partager librement.
    Bonne continuation!

    • Merci infiniment ! On adore T411, donc c’est vraiment un honneur d’être là bas. Excellente initiative 🙂

    • RRRomain
      9 juin 2015
      Reply

      L’idée est bonne mais pour cela il aurait mieux fallu attendre la version 2.3 (ou plus) afin de ne pas partager les fautes d’orthographe restantes ^^

      • 9 juin 2015
        Reply

        Ah c’est sûr, oui ça aurait pu être mieux d’attendre la 2.3, mais la 2.3 va mettre un certain temps à arriver (je refais la mise en page sous indesign). Donc la mettre maintenant c’est pas plus mal ; et de toute manière ça peut se mettre à jour les liens.

  21. gwakamoll
    9 juin 2015
    Reply

    et si viciss transforme ce livre en version audio ??? xD :p ( non c’est une blague ! )

  22. 13 juin 2015
    Reply

     » Quand les éducateurs étrangers scruteront l’éducation Française, ils auront devant eux non plus des écrits, des projets, des théories – le monde en est envahi – mais des réalisations effectives d’une ampleur, d’une profondeur et d’une fécondité dont notre ancien monde n’a certainement point d’exemple (…)  » (Célestin Freinet)

    version de votre epub avec sommaire complet :
    http://www80.zippyshare.com/v/3hWKsK7H/file.html

  23. […] peu devant elle (on pourra notamment se référer à la partie « médias » de l’excellent « pavé » publié récemment par Horizon). Pour vraiment affaiblir cette histoire people, il faudra lui opposer une vulgarisation de […]

  24. oxonium
    30 juin 2015
    Reply

    Bonjour,

    Si jamais vous voulez éditer votre livre pour le publier et que vous ne savez pas quel éditeur choisir, je pense celui-ci (http://www.syllepse.net/) serait en adéquation avec vos convictions. En tout cas, Acrimed (http://www.acrimed.org/) est édité chez eux et comme il a l’air d’avoir les mêmes convictions que vous. Je me suis dit que cela pouvait vous intéresser.
    D’ailleurs, que pensez-vous d’Acrimed? Leurs articles sont-elles une source d’inspiration?

    NB : Mais faut-il obligatoirement passer par un éditeur pour publier un livre?

    • 30 juin 2015
      Reply

      Alors il est vrai que publier avec un éditeur simplifie beaucoup les démarches, cependant nous n’avons même pas chercher à en avoir : d’un point de vue juridique, il est clair que « l’homme formaté » en serait sorti sacrément amputé, pour des raisons que vous devinerez à la lecture. Une maison d’édition ne pourrait pas le publier en l’état, non par manque de volonté mais pour des questions de légalité. Mais on te remercie pour ton lien, on le garde de côté !
      Et Oui, Acrimed est une de nos sources concernant les médias 🙂

  25. anonyme
    6 juillet 2015
    Reply

    Bonsoir.

    Désolée de vous embéter, mais je n’arrive plus à accéder au pad … 🙁

    • 7 juillet 2015
      Reply

      Alors oui c’est normal, j’ai fermé le pad suite à de gros bugs. On a déménagé ailleurs, envoie moi un mail avec ton pseudo habituel sur la teampad – si différent de ce présent pseudo 😉 – à hacking8social-at-gmail.com et je te donnerais le lien 🙂

  26. oxonium
    13 juillet 2015
    Reply

    Bonsoir,

    Je suis arrivé à la section médias/politique/formatage. Et je me demande d’où vous puisez vos infos (connivences journaliste/politique, rhétorique creuse des politiques…). C’est déduit de vous même ? Cela vient de votre experience personnel ou d’articles objectifs et sans concessions (comme l’acrimed) ?

    • 13 juillet 2015
      Reply

      Alors les informations proviennent de sources diverses : les propos de Schneidermann sont trop instructifs à ce sujet particulier (il explique lui même comment il se retrouve perdre son objectivité après des dîners, comment les équipes de rédaction cherchent à rester dans les petits papiers des politiques pour continuer à avoir des infos, et comment certains journalistes se laissent totalement aller à être soumis aux politiciens) ; Bourdieu parle très bien des mécanismes en jeu. Quant à la communication elle-même, on était en préalable plus informé sur les mécanismes de manipulation et harcèlement, il a suffi de se faire quelques « bingos » devant des communications de politiciens et de compter les points 🙂 Tous sans exceptions, Sarkozy, Le pen, Bayrou, Mélenchon, Hollande ont un discours bourré d’intentions d’influence, d’attaques du clan adverse ou du journaliste, et des manipulations diverses pour ne pas parler de ce qui est demandé par le journaliste ou pour faire dériver le discours vers des thèmes qui leur conviennent. Autrement dit, il serait moins fatiguant pour un spectateur de compter plutôt les points où ils expliquent un point concret, une mesure dans les détails, bref la prévision d’une action politique claire avec des objectifs précis, concrets, sans masquer toutes les conséquences, sans que ce soit une manœuvre pour s’opposer à un candidat mais la résolution d’un problème concret (autant le dire tout de suite, on en a jamais entendu 😀 pour la simple raison qu’un vendeur reste toujours flou et dans l’abstraction ou la grosse fiction pour mieux vendre un produit, bref le concret n’est pas assez sexy ou alors mieux vaut pas être franc quant à ses conséquences). Mais la faute est partagée entre les médias, les politiciens, leurs interactions, leur interdépendance, et les citoyens qui laissent la politique sur ces deux scènes (ne serait-ce qu’en laissant à autrui le pouvoir de réflexion, alors que chacun peut se poser des questions et tenter d’y résoudre par exemple ou d’inventer des solutions, et cela sans prendre des cartes à des partis hein, sans avoir de maître à penser politicien à qui soumettre son âme).

      Eh oui, on jette toujours un œil sur les productions d’Acrimed 🙂

  27. David
    23 août 2015
    Reply

    SVP le lien vers l’EPUB ne fonctionne pas, quand je clique ça ne fait rien du tout et quand je copie le lien dans un autre onglet, ça ne fait rien. Lire un PDF sur les liseuses, c’est très désagréable car on ne peut pas changer la taille des caractères.
    Pourriez-vous mettre un lien à télécharger directement comme le pdf?
    Merci

  28. Neko
    28 août 2015
    Reply

    Je ne suis pas sûre de moi, mais page 129 :
    « retaper et relooker une vielle armoire solide héritée d’une vieille tante, c’est économiser 4 ou 5 armoires fragiles qu’on aurait du acheté autrement »

    Ne serait-ce pas « dû » ?

    • 28 août 2015
      Reply

      Alors si tu as la version epub, oui il y aura encore des fautes dedans (elle est actuellement en cours de re-construction); normalement la version PDF est clean.

      • Neko
        29 août 2015
        Reply

        Oki je ne regarde plus les fautes 😀
        Je lis en fermant les yeux!

  29. Couet
    31 août 2015
    Reply

    Ce livre est totalement génial et reprend bien ce que dit gull dans ses vidéos. Et je sais qu’il dit la vérité… J’ai moi même beaucoup de choses à changer malgré que je ne suive pas la mode. J’aimerais savoir s’il existe en anglais car je fais des intéressés même ici en Norvège.

    • 31 août 2015
      Reply

      Merci ! En fait, le pavé était là avant même l’idée de Gull et du blog 🙂 Donc c’est ce livre qui a plutôt inspiré tout ce qu’on fait actuellement.
      La version anglaise n’existe pas. Ce serait un boulot monstre, 500 pages à traduire. Donc même si une équipe se mettait à le traduire ça prendrait vraiment des mois (peut être des années ?). En tout cas, je n’ai pas les compétences pour le faire.
      Si tes voisins norvégiens sont intéressés par la thématique, en anglais je pense qu’il est possible qu’ils trouvent « Influence et manipulation » de Cialdini : là ils auront au moins les bases en techniques de manipulation et comment les contrer dans quelques situations (ce que j’expose dans le chapitre commercial).

  30. Shotman
    6 septembre 2015
    Reply

    Je trouve extrêmement intéressant ce que vous faites et j’apprécie beaucoup la manière de le formuler. Je viens de voir toutes les vidéos YouTube et je compte bien lire des articles ainsi que le livre.
    Si cela vous intéresse Henri Laborit, chercheur renommé et surtout acharné a publié beaucoup d’ouvrages liés à ces recherches dans la biologie des comportements. Il propose une lecture des faits par niveau d’organisation donc de la cellule à l’espèce humaine (cellule-organe-organisme-individu-groupes d’individu-espèce) et de voir les liens donc entre chaque niveaux d’organisation (qui influence quoi et comment). Je peux donc vous conseiller des titres d’environ 150 pages: L’homme et la ville, l’homme imaginant, la société informationnelle: idées pour l’autogestion, la nouvelle grille. (A MA compréhension, il n’est pas question de prise de parti politique, religieux,etc dans ses écrits, je préfère le préciser pcq ça peut être chiants des fois de lire quelqu’un qui essaie de nous convaincre que son opinion est meilleure) Maintenant à vous de voir si ça peut vous intéresser pour l’ajouter à vos connaissances sur l’analyse des comportements sociaux issue de vos connaissances en psycho socio et philo. Je vous remercie encore pour la création de la chaîne et du blog !

    Ps: Après visionnage de la FAQ, je peux également vous rediriger vers la chaîne YouTube de Alban Dousset (si vous ne la connaissez pas déjà) avec son format chronique d’un éveil citoyen qui traite de manipulation politique économique et de théorie du complot, pour préparer justement la vidéo sur la théorie du complot qui se trouve dans votre future box.

  31. […] Ces deux explications internes nient totalement le contexte, protègent l’égo du manager et peuvent passer à côté du vrai facteur en cause : peut être qu’un jour il y avait beaucoup de clients et que l’autre jour il n’y avait pas assez. L’accusation du salarié, le fait de lui attribuer la responsabilité d’un échec dont il n’est pourtant pas responsable, c’est aussi ce que l’on nomme erreur fondamentale d’attribution en psychologie (je le rappelle parce qu’on en a parlé aussi dans l’homme formaté). […]

  32. […] Quand on prend connaissance de cela, on peut faire des petites expériences. Durant mes études, j’ai effectué, comme la plupart des étudiants, plusieurs « petits » boulots. Je m’occupais notamment de l’entretien dans des entreprises, des bureaux, dans les cages d’escalier d’immeubles… On nous imposait des tenues, avec le gros logo de l’enseigne sur un polo tout moche. Par chance, je n’avais pas derrière moi un responsable scrutant mes moindres faits et gestes, ce qui m’a permis de ranger au placard mon déguisement de carnaval, le troquant avec une tenue classique : jean, t-shirt et pull. Ce qui n’était pas le cas de mon binôme (oui, nous sommes en binôme quand on s’occupe des cages d’escalier, du moins là où je travaillais). Il y avait donc moi en tenue « classique », ou du moins en tenue non codifiée, et mon binôme en tenue carnaval. Il arrivait de temps en temps, et parfois même assez fréquemment, quand on nettoyait les cages d’escalier, que des résidents viennent se plaindre pour x raisons, à tort ou à raison, de la qualité de notre travail. Certains appréciaient déchaîner gratuitement leur frustration quotidienne sur les pauvres agents d’entretien que nous étions. Eh bien, quand un résident devait piquer une colère, c’était rarement sur moi, mais sur mon binôme. Généralement, on m’évitait, alors que les personnes savaient très bien que j’étais agent d’entretien comme lui. Le résident ne nous connaissait pas, nous étions deux hommes du même âge, faisions le même travail, et pourtant c’était bien mon binôme qui récoltait les embêtements. Une fois, on s’est même adressé à moi de manière courtoise pour se plaindre de mon collègue, sur un travail que j’avais effectué avec lui, le résident pensant peut-être que j’étais son supérieur. Étrange. D’autant plus étrange qu’avant de ranger mon costume au placard, quand je portais la même tenue codifiée que mon partenaire, il n’y avait pas une telle distinction, et je récoltais les mêmes critiques. On s’aperçoit dès lors que ces « petits riens » codifiés altèrent les rapports. Je n’avais certes pas une tenue valorisante, mais par contraste avec mon partenaire vêtu ostensiblement de sa fonction, les résidents préjugés d’une part d’une certaine hiérarchie, et se permettait d’autre part des remarques à celui qui d’apparence était « au plus bas » plutôt qu’à l’autre. Ou alors, par le port du costume, on cessait de voir la personne, on y voyait l’entreprise, et par la même on prenait moins de gants. Des expériences en psychologie sociale viennent ajouter de l’eau au moulin. Vous en découvrirez une en image au début du deuxième épisode d’Horizon (l’expérience de Guéguen et Pascual) ou encore dans le livre « L’homme formaté ». […]

  33. 30 octobre 2015
    Reply

    Ce livre est totalement génial et reprend bien ce que dit gull dans ses vidéos. Et je sais qu’il dit la vérité… J’ai moi même beaucoup de choses à changer malgré que je ne suive pas la mode. J’aimerais savoir s’il existe en anglais car je fais des intéressés même ici en Norvège.

  34. 10 novembre 2015
    Reply

    J’aime bien ce livre. j’aimerai avoir la version papier à lire à la maison

  35. […] system » quand on a bien en tête les techniques d’engagement, que vous trouverez dans l’homme formaté ainsi que la notion de réactance qui est ici exploitée très […]

  36. graham
    16 novembre 2015
    Reply

    Salut, juste pour vous dire que je suis intéressé par une version papier. Et oui, passant la majeure partie de mon temps d’aliénation devant un écran, c’est juste pas possible de lire le soir sur un écran. En plus, on peut pas sucer son index pour tourner les pages.

  37. Falacho
    3 décembre 2015
    Reply

    Bonjour. A ce jour, pouvez vous me dire si vous allez faire imprimer l’homme formaté.

    Merci et bravo pour ce que vous faites.
    Amicalement.
    J Falacho.

  38. […] On nage en plein monde imaginaire, aux allures boites de nuit VIP. Le résultat est clairement impressionnant, une scénarisation telle est sans conteste très audacieuse, mais vilement sournoise. Mais là n’est pas notre propos, nous en avons déjà parlé dans l’homme formaté. […]

  39. Fred
    12 février 2016
    Reply

    Tres bon livre, bravo a tous ceux qui y ont participer, c’est du beau boulot.
    Visiblement il n’existe pas de traduction anglaise du livre, c’est bien dommage (vivant dans un pays anglophone j’aimerai leur faire partager tout cela). En revanche si vous aviez quelques ouvrages similaires anglophone a nous recommander ca serait vraiment super.

    • 14 février 2016
      Reply

      Merci !
      En anglais, sur la manipulation, il faut voir du côté de Robert Cialdini, chercheur en psycho sociale, il traite des questions de persuasion. Il explique tout les grands processus, par contre je ne sais pas si dans ses ouvrages non traduits en français il parle de la question des médias ou du travail comme l’homme formaté.

  40. Dreyfus
    26 février 2016
    Reply

    Bonsoir,

    Je suis à la recherche du chiffre étonnant « 45 min de télévision suffisent à nous rendre inapte à la réflexion ». J’ai trouvé ce chiffre dans L’Homme Formaté à la page 133. Pour tout vous dire, ce chiffre intéresse aussi mon professeur d’Histoire-Géo dans le cadre d’un exposé sur les enjeux moraux et civiques de la société de l’information en Éducation Morale et Civique.

    Je tiens à vous remercier à nouveaux pour vos vidéos, votre blog et votre livre.

    Très bonne soirée

    Tom

    • 26 février 2016
      Reply

      Alors attention c’est « dès lors qu’on dépasse les 45 minutes de visionnage par jour, la télévision aura des effets, tout simplement parce que l’attention ne peut pas se maintenir à la perfection passé les 45 minutes ». L’attention décroche, on va louper des éléments par exemple, penser à autre chose.Par rebond, oui ce n’est pas bon pour la réflexion, et cela fait rentrer les messages publicitaires plus facilement. Ces 45 minutes, je les tiens de mon cursus de psycho, plus particulièrement des cours de psycho cognitive. Cependant, dans le dernier cerveau et psycho, mars 2016, les chiffres sur la concentration (bon c’est quelque chose qui demande encore plus de ressources mentales que la simple attention) sont de…3 minutes et des brouettes. Donc je recommande ce numéro pour ces questions, dans les livres Sebastien Bohler, 150 petites expériences de psychologie des médias, Dunod, 2008 et Michel Desmurget ,TV lobotomie, Max Milo, 2011. il y a aussi quantités d’expérience qui démontrent que la télévision n’est pas franchement bonne pour la reflexion.

      • Tom
        26 février 2016
        Reply

        Merci !
        avec tant de sources, mon prof n’aura rien à redire !
        Pardon pour la reformulation maladroite.
        Je vous souhaite une très bonne continuation !

        • 26 février 2016
          Reply

          Alors s’il doute néanmoins, regarde à la toute fin de « l’hommme formaté » dans « bibliographie » j’ai listé par thématiques les sources, il y en a d’autres. Bonne discussion avec ton prof 🙂

  41. […] L’homme formaté : nous avons travaillé plusieurs années à cet ouvrage, mais la partie que nous avons le plus poussée dans les recherches et l’analyse et la question du travail. On y parle exploitation, aliénation, formatage ; on remet en question des notions comme celle de la reconnaissance, du pouvoir… On y parle benchmark, théorie des alliés, compétition… Nous avons commencé l’ouvrage par Milgram et fini par le travail, parce que l’expérience de Milgram rappelle – malheureusement – énormément de situations que l’on peut rencontrer au travail dans notre monde actuel. […]

  42. […] L’homme formaté : nous avons travaillé plusieurs années à cet ouvrage, mais la partie que nous avons le plus poussée dans les recherches est l’analyse et la question du travail. On y parle exploitation, aliénation, formatage ; on remet en question des notions comme celle de la reconnaissance, du pouvoir… On y parle benchmark, théorie des alliés, compétition… Nous avons commencé l’ouvrage par Milgram et fini par le travail, parce que l’expérience de Milgram rappelle – malheureusement – énormément de situations que l’on peut rencontrer au travail dans notre monde actuel. […]

  43. tonielias
    23 mars 2016
    Reply

    Bonjour,

    merci beaucoup de nous faire profiter de votre livre gratuitement. Excellente démarche.

    J’en suis encore au début et c’est très intéressant.
    Juste une petite question, est-ce qu’on peut vous transmettre les petites coquilles ou ça ne sert à rien ?
    Au cas où : à la page 42, avant-dernier paragraphe « pas d’y rester coincer » à remplacer par « pas d’y rester coincé ».

    Allez j’y retourne.

  44. Nico_P
    18 mai 2016
    Reply

    Bonjour,

    Les liens des pdf de ce livre semblent erronés, il est impossible de les visionner.. Avez vous une solution ?

    Merci d’avance

    • 19 mai 2016
      Reply

      Alors le PDF peut prendre du temps à charger car il est gros ; mieux vaut le télécharger que le consulter directement via le lien (y a des icônes en haut à droite pour le télécharger) ; tu peux aussi faire clic droit sur le lien et « enregistrer la cible du lien sous… ». Il est possible aussi que ce soit du à un problème passager du site qui a du mal à se charger ; en tout cas l’adresse est bien : http://hacking-social.com/wp-content/uploads/2015/07/lhomme-format%C3%A9-red-3.2.pdf

  45. Flo_
    28 juin 2016
    Reply

    Je tenais à remercier tous ceux qui ont contribués à la réalisation de ce livre, ainsi que pour la gratuité (ce livre est un bel exemple: que le prix ne fait pas la qualité). Il m’était déjà arrivé de voir quelques reportages traitant de la manipulation, notamment commerciale, mais ce n’était pas aussi poussé que dans le livre que vous proposez. Cependant c’est à propos de la télévision que je reste choquer ; je ne pensais pas qu’il y avait un tel système derrière. J’avais déjà entendu quelques échos à ce propos, mais encore une fois ce n’était pas aussi poussé, surtout au point de me convaincre. Je dois dire que j’ai regardé quelques vidéos sur votre chaîne qui, même si le livre est complet en soi, apporte quelque chose en plus, notamment peut-être à cause des exemples concrets. En vous souhaitant une bonne continuation !

  46. […] L’homme formaté : nous avons travaillé plusieurs années à cet ouvrage, mais la partie que nous avons le plus poussée dans les recherches est l’analyse et la question du travail. On y parle exploitation, aliénation, formatage ; on remet en question des notions comme celle de la reconnaissance, du pouvoir… On y parle benchmark, théorie des alliés, compétition… Nous avons commencé l’ouvrage par Milgram et fini par le travail, parce que l’expérience de Milgram rappelle – malheureusement – énormément de situations que l’on peut rencontrer au travail dans notre monde actuel. […]

  47. […] system » quand on a bien en tête les techniques d’engagement, que vous trouverez dans l’homme formaté ainsi que la notion de réactance qui est ici exploitée très […]

  48. Karim
    20 août 2016
    Reply

    Bonjour,

    Le livre est extrêmement intéressant voir passionnant ! Merci, en plus gratuitement…
    Petite remarque pour contribuer : les variations de pourcentage ce note en point de pourcentage :-). Par exemple si on passe de 17% à 27%, ont dit une augmentation de 10 points et pas de 10%.
    Encore une fois merci à vous, vous avez fait preuve de générosité intellectuellement.

    Bien à vous,
    Karim

  49. Barbarian_bros
    10 septembre 2016
    Reply

    Pour une éventuelle version papier (j’en prendrais directement 2 exemplaires) , il y a de nombreux sites d’auto-édition et pas mal de petits imprimeurs proposent des tirages en petite quantité à tarif raisonnable.
    Pour le financement une souscription (ou un financement participatif sur indiegogo ou Ulule par exemple) vous permettrait de ne pas avoir à faire l’avance de trésorerie, et surtout de savoir exactement combien d’exemplaires imprimer ( gardez-en quand même quelques-uns à faire dédicacer en conventions, ou pour ceux qui seraient intéressés après le 1er tirage).

  50. 18 septembre 2016
    Reply

    Dans le livre p 184 il y un lien http://www.hacking-social.com/2015/02/05/arretez-tout-voici-les-secrets-des-titres-racoleurs-celava-vous-epater/ ce lien donne une 404 lien mort. Le bon lien est http://www.hacking-social.com/2015/02/05/arretez-tout-voici-les-secrets-des-titres-racoleurs-cela-va-vous-epater/ (il manque un tiret entre cela et va) .Merci de penser à corriger votre livre + faire une redirection 301 dans votre wordpress ( personnellement j utilise le plugin eps redirect).

    Cordialement

  51. mollo
    25 septembre 2016
    Reply

    Bonjour,
    Merci pour cette somme ! Bravo pour ce travail acharné !
    Totalement vierge de faute d’orthographe !

    Puis-je vous signaler quelques vilaines erreurs de calcul qui pourraient chez des esprits rigoureux presque ruiner la crédibilité de l’ouvrage.

    Page 88 et 102 (et à d’autres endroits) vous exprimez en pourcentage l’évolution d’une valeur (ou d’un pourcentage).

    P88 : 10% des sujets sans et 25% avec , vous concluez : augmentation de 15%. (?? 10% à 25%=15% ??)

    P102 : 10% des sujets sans et 47,5% avec , vous concluez : augmentation de 37,5%. (?? 10% à 47,5%=37,5% ??)

    Ce n’est malheureusement pas exact, une variation en pourcentage, /\% se calcule de la façon suivante : (b-a)/a

    P88 : (25-10)/10 = 15/10 = 1.5 = 150%

    p102: (47.5-10)/10 = 37.5/10= 375%

    « Curieusement » vos exemples tombent « juste » hors décimales soit après votre soustraction simple voit via (b-a)/a

    Essayez de calculer le % de remise entre le prix initial d’une BX d’occasion à 800€ et son prix négocié à 600€ :
    600-800/800 = -200/800 = 2/8 =1/4 = 25%

    Bon courage !

  52. 5 octobre 2016
    Reply

    je suis donc allée hier dans une presse pour commander des livres
    merci et bonne courage

  53. Mon nom ne vous regarde pas comme mon adresse email
    8 mars 2017
    Reply

    Le PDF est en 3.2 et l’ePub en 3.3, c’est normal ? WordPress ne vous permet pas facilement de proposer un téléchargement direct pour l’ePub (sinon pourquoi utiliser Mega ?) ? Comptez vous proposer les sources (qui vous permettent de générer le PDF et l’ePub) ? C’est normal pour le PDF d’avoir un sommaire dégueulasse (plein de _RefXXX) (avec au moins Evince 3.10 et le Tor Browser 6.5 sous Trisquel GNU/Linux 7) ?
    D’après les méta-données du PDF, vous utilisez Adobe InDesign CS6 sous Microsoft Windows, qui contiennent plein de polices non libres. Parmi elles, il y a Myriad Pro, qui vous avez intégré à votre PDF, alors qu’elle ne semble pas libre pour la diffusion (c’est bête de prendre des risques légaux pour une police). https://www.fontspring.com/fonts/adobe/myriad-pro https://www.myfonts.com/fonts/adobe/myriad/

    • Viciss0Hackso
      8 mars 2017
      Reply

      Oui c’est normal que les versions divergent, l’epub a connu une mis à jour de plus ; le PDF sera mis à jour sûrement encore une autre fois (et on tiendra compte de tes conseils) lorsque nous aurons plus de temps. Et tu sais quand le formulaire de commentaires te demande ton nom et l’adresse mail, tu peux mettre un pseudo et un faux mail comme les autres le font, pas besoin d’y voir une malveillance de notre part. Tu n’étais pas obligé de t’inscrire sur wordpress non plus pour nous faire une leçon de morale. On serait plutôt du genre à modérer pour virer les noms de familles si les personnes les mettaient et promouvoir l’anonymat dans la limite de nos compétences (tu nous excuseras, mais en effet nous ne sommes pas informaticiens, parfois on fait des boulettes là dessus, personne n’est parfait). Merci pour les conseils

      • Mon nom ne vous regarde pas comme mon adresse email
        8 mars 2017
        Reply

        Je ne vois pas de malveillance de votre part pour le nom et l’adresse email. Mais ça m’énerve de remplir ces champs inutiles (sur tant de sites web), il serait tellement plus simple de ne pas les demander (pas sur que ça soit de base dans tous les systèmes ou facile à faire pour un non informaticien) ou pré-remplir avec des données bidons (typiquement avec un script JavaScript, avec de la motivation on peut vite apprendre pour faire ce genre de « bidouille », et probablement « facile » d’ajouter un script JS à un système de gestion de contenus). Je ne me suis pas inscris sur WordPress. J’y ais été « cash » dans mon commentaire (j’imagine que le « sommaire dégueulasse » n’y est pas pour rien dans la manière dont vous avez perçu mon commentaire), mais je ne voulais pas pour autant faire une leçon de morale.

        Pour les curieux et curieuses qui voudraient savoir à quoi le script JavaScript (pour pré-remplir avec du bidon) ressemblerait (pas testé, écrit vite fait) :
        document.addEventListener(« load », // quand la page est totalement chargée
        function() // on fait ce qu’il y a dans la fonction
        {
        // On prend les éléments avec leur id (un attribut unique), puis on change la valeur.
        // Note : Les 2 slashs indiquent le debut d’un commentaire mono-ligne.
        var authorElement = document.getElementById(« author »);
        authorElement.value = « bidon »;
        var emailElement = document.getElementById(« email »);
        emailElement.value = « bidon@void.fr »;
        });

    • Mon nom ne vous regarde pas comme mon adresse email
      9 mars 2017
      Reply

      Pour les commentaires anonymes, c’est possible avec WordPress, le site web de Calimaq est basé dessus et j’ai pu poster sans rien donner de plus que mon commentaire. https://scinfolex.com/

  54. […] L’homme formaté : dans le dernier chapitre, je décris l’exploitation, la manipulation et l’idéologie managériale pseudolibérale qui masque son autoritarisme. À la toute fin, je donne des exemples d’entreprises qui ont révolutionné leur mode d’organisation, des modes dont les fondements sont authentiquement en faveur de l’autonomie, de l’horizontalité, de l’ouverture d’esprit et de l’autodétermination. […]

  55. John Arktor
    16 août 2018
    Reply

    Salut,
    Je viens de finir le chapitre commercial. Pour le moment, ça me plaît, c’est un gros travail de compilation et d’analyse. Bravo.
    J’ai néanmoins une remarque à faire sur la fin du chapitre.
    Vous y parlez de meubles, de vêtements, de do it yourself. C’est effectivement une bonne idée, en tous les cas, de reprendre le contrôle de sa vie par le do it yourself, et de mieux respecter l’environnement via le recyclage et la récup.

    Néanmoins, je vais vous faire partager une mésaventure qui m’est arrivée et m’a chamboulé assez violemment : par souci d’écologie, et de suivre ces mêmes principes de non gaspillage, et aussi par volonté d’économie, j’ai récupéré du mobilier d’occasion qui avait été stocké dans un grenier. Ce que je ne savais pas, c’était que le grenier était infesté d’insectes invasifs – et donc les chaises par voie de conséquence…
    Je vous laisse imaginer le choc lorsque mon appartement entier a été rempli de ces bestioles ravageuses. A la fois un choc économique, évident, mais aussi moral, avec une remise en cause permanente et une incertitude totale, au jour le jour. Je ne vous fais pas le journal de ma dépression, mais vous voyez le tableau.

    Tout ça pour souligner que le discernement doit être toujours présent, et que la récup ne vient pas sans risque. Il ne s’agit pas de conseiller le mobilier industriel type Ikea, bien sûr, mais de mettre en garde contre les risques inhérents à l’utilisation de mobilier conservé dans des conditions d’hygiène inconnue.

    Mon propos est probablement maladroit, mais j’espère au moins avoir pu vous alerter un peu.

    Bonne continuation à vous, et n’hésitez pas à continuer la discussion, si vous voulez 🙂

    • Viciss Hackso
      3 septembre 2018
      Reply

      En effet, oui la prudence est de mise, je manquerais pas d’y rajouter un mot à ce sujet lorsque je l’aborderais de nouveau, Merci pour ton témoignage !

  56. amine
    20 mars 2020
    Reply

    bonsoir,
    pouvez vous me clarifier un point sur @travail/soumission/la domination par rationalisation totalitaire de l’activité,
    d’une part vous dite aux organisations de laisser tomber les discours a rallonge sur les normes facultatifs et inutiles pour les nouvelles recrues, et se focaliser sur la formation, et d’un autre coté, si je prend un exemple précédent sur : »l’ignorance des employés -je pense dans l’agroalimentaire; car ils trouvaient n’importe quelles astuces pour arrêter de travailler- qu’ils avaient droit a une pause, alors que si c’etait exprimé clairement, nul besoin de trouver des parades pour aller pisser, »

    • Viciss Hackso
      20 mars 2020
      Reply

      Bonjour, « aller aux toilettes » « prendre une pause » n’est pas une norme facultative mais un droit fondamental à respecter, il ne s’agit pas du tout d’abandonner ces droits (et les devoirs de l’employeur de laisser les gens se reposer). Quand je parle d’ignorance, c’est l’entreprise qui maintenait les salariés dans l’ignorance de l’existence de cette pause, pour les exploiter un maximum. Les normes inutiles sont celles qui ne sont pas liées à l’hygiène, la sécurité, les besoins fondamentaux des humains.

  57. Nene
    29 avril 2020
    Reply

    Le format pdf est indisponnible heureusement que je l’ai téléchargé sur mon téléphone!

  58. Nene
    29 avril 2020
    Reply

    Le format pdf est indisponible heureusement que je l’ai téléchargé sur mon téléphone!

    • Viciss Hackso
      22 mai 2020
      Reply

      C’était un bug au niveau du lien, je l’ai réparé 🙂 Merci d’avoir prévenu !

Répondre à L’homme formaté, manipulations commerciales, médiatiques et professionnelles [PDF] | Le Journal de Mustapha Menier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelques livres