Live reporté

En raison des actualités, nous avons décidé de reporter le live au mercredi 25 novembre à 21h. Toutes nos pensées et notre compassion sont tournées vers Paris.

Cela se déroulera ici : http://www.hitbox.tv/gull

Le programme ne change pas, en première partie Verso-Gull fera un commentaire de la vidéo L’habit fait le moine ; en deuxième partie nous répondrons aux questions notamment au sujet de cet épisode.

 

[edit : actuellement, nous ne nous n’exprimons pas sur ce qui s’est déroulé. Nous estimons qu’il est trop tôt, encore une fois, là il y a trop d’émotions de toute part dans l’environnement social.
De plus, nous ne parlons quasiment jamais d’actualités, ce n’est pas notre ligne éditoriale. Par cohérence avec cette décision, nous ne répondons pas aux commentaires en lien avec ce qui s’est passé, ce n’est pas signe d’accord ou de désaccord avec ceux-ci. De même sur le forum, sur les réseaux sociaux. ]

Vous pourriez également aimer ceci :

19 commentaires sur “Live reporté

  1. Alors, dites-moi si je suis un con, parce qu’à chaque fois que j’en parle les gens se taisent et continuent leur discussions : mais qu’est-ce qu’on s’en branle de cette actualité ?

    Il ya eu des morts, c’est vrai, il est arrivé que ce sont des français.

    Et alors ? Ce genre de chose arrive « souvent » à l’échelle mondiale ; on en fait jamais tout un plat ! Quelle hypocrisie, comme lors du moment de Charlie Hebdo, de valuer autant la vie de certains quand d’autres meurent tous les jours ; plus jeunes, plus nombreux, plus malchanceux !

    Quel genre de *compassion* doit-on adresser à des morts qu’on ne connaît pas ? Quand ça ne touche pas certaines nationalités ou certains pays ; on le sait : personne ! Non parce que, faut être raisonnable, dit monsieur tout le monde : « on ne peut pas subir toute la misère du monde », donc autant l’ignorer et profiter de la vie en rachetant un Ipad, hein ?
    Je sais que c’est naturel. Naturel d’être plus touché par ce qui se passe proche que ce qui se passe au loin. Mais soyons raisonnable : c’est rarement si proche que ça, et les probabilité de mourir d’un attentat sont toujours plus infimes que de mourir d’une chute d’escaliers. Même si ce genre de chose arrivait tous les mois. Ce qui n’est pas encore le cas. Possiblement ce le sera un jour, mais pas encore. C’est ridicule ; tout cela est orchestré, et grossièrement. Ce n’est pas raisonnable, et c’est évident. Ça me semble primordial de faire un pas en arrière, et de considérer ce qu’il faut faire, pas faire ces discussions absolument à pleurer de « je m’amuse à me mettre à leur place, à me dire qu’on vit dans la cruauté, et que y a plein de méchants duquel je dois me protéger avec l’armée, ou avec des armes. ». C’est s’amuser avec le feu, et tout est faux pourtant, parce qu’on est toujours aussi en sécurité qu’avant, et comme depuis ma naissance.

    Alors c’est quoi cette hypocrisie à chialer sur des morts qu’on ne connaît pas ? Des morts qu’on ne pourra pas ressuciter ; des morts qui se contrefichent de ce qu’on pense !
    Le deuil c’est pour les proches, les autres doivent juste observer les faits et agir en conséquence : par exemple en réclamant l’arrêt de vente d’armes par la France ; ou en réclamant qu’on retire des troupes de certains pays et réinvestir dans de l’aide aux réfugiés. Qu’on prenne conscience de la vulnérabilité de nos centrales nucléaires faces à des attentats de ce type qui ne tueront pas de clopinettes de centaines de personnes – mais des millions.

    Mais non. On se complaît dans le symbole, à rechercher stérilement combien de mort, le nom des responsable, et comment nous autres, on est trop des victimes.
    On en vient à marchander sur la quantité de liberté et de vie privée qu’on doit sacrifier pour obtenir assez de sécurité pour que ça ne se reproduise plus !

    Si j’étais un des gars mort dans cet attentat, j’aurais des envies de meurtre envers mes concitoyens. Déjà que mourir pour rien, c’est con, alors mourir pour encourager des grosses conneries, ça fait vraiment vraiment chier.

    J’ai beaucoup de pitié pour ceux qui sont mort, parce qu’ils prennent involontairement part à un mécanisme absolument hideux de peurs sublimés par la politique et les médias ; tout étant trempé dans un abjecte marais de compassion artificielle absolument mal justifié. Pourquoi marcher là-dedans, alors ?

    1. Bonsoir,

      Je ne te juge pas. Tu as tout à fait le droit d’être cynique et pragmatique. Je le suis moi même. Cependant, juger les gens qui ont besoin d’un sentiment d’unité et de faire « un geste » c’est assez dégueulasse de ta part. Que ce soit initié par les médias, les réseaux sociaux ou autre… Alors oui c’est cucu, oui ça fait pas avancer le schmilblick, oui il y a un effet moutonnade, mais bordel ça ne fait AUCUN mal. Et j’insiste bien sur le AUCUN. Il y a des gens qui meurt partout certes, ça n’empêche pas d’être patriotique quand ça arrive chez nous.

      Alors oui peut être que le gouvernement va en profiter pour faire passer une petite loi surveillance sans aucun souci. Mais enfin bon, si tu comptais toutes les lois qui sont votées et dont on entends pas parler tu serais affolé.

      Et puis de toute façon si personne n’en parlait, il y aurait eu les partisans du « Les gens se font attaqué chez eux et s’en foutent totalement ».
      Si tu es des personnes qui veulent faire avancer les choses, je t’invite à prendre rdv avec ton député, il sera heureux de te recevoir (si si) pour écouter tes propositions et tes éclaircissements.

      N’oublions pas que le respect, le savoir-vivre et la tolérance ça commence par l’ouverture aux autres.

      1. @Bloody :
        > »Je ne te juge pas. »
        Encore ? 🙂

        > »Cependant, juger les gens qui ont besoin d’un sentiment d’unité et de faire « un geste » c’est assez dégueulasse de ta part. »
        Sentiment d’unité. J’ai déjà entendu ça à la TV et de la part de croyants quand on discutait du cléricalisme.
        Pique mise à part, concrètement, dans l’idéal, il ne faut jamais juger les gens ; mais on peut palper et essayer de déterminer ce qui les motive, et pourquoi ils font ce qu’ils font (et pourquoi je fais ce que je fais ?). Si je juge ces moteurs manipulateurs et injustifiés ; malhonnêtes, il me semble qu’il est important d’en parler. D’expliquer pourquoi je suis très mal à l’aise, contre, ce mouvement de masse ; qui ne vient pas des individus, mais « d’en haut ».

        World trade centre : les médias ont donné des coups tellement fort à la population, et la population est tellement « manipulable » que les enfants de cette population, des individus qui n’ont statistiquement encore, aucune raison d’avoir peur, avaient besoin en masse de traitement psychologiques ! C’est un non sens. Cette unité dans la peur, ou dans une solidarité artificielle (parce que merde, c’est artificiel. Une importance artificielle, gonflée. Ça ne vient pas d’eux. Le fait que les tués soient français ou chinois ne peut pas être aussi important, ou alors, ou alors… Le patriote est le plus inégalitaire des individus qui soit).

        > »mais bordel ça ne fait AUCUN mal. Et j’insiste bien sur le AUCUN. Il y a des gens qui meurt partout certes, ça n’empêche pas d’être patriotique quand ça arrive chez nous. »
        Si, ça fait du mal. Ça donne de la légitimité aux passions collectives ; aux solutions spectaculaires, à la peur, à la haine.
        Est-ce si irrationnel de ma part de le voir et d’y voir un problème ? Quand les gens ne pensent pas par eux même, c’est donner la légitimité aux dirigeant pour faire n’importe quoi : c’est ma définition du sens « ça va mal finir ».

        > »Alors oui peut être que le gouvernement va en profiter pour faire passer une petite loi surveillance sans aucun souci. »
        Petite loi. Je pense que notre désaccord repose là-dessus. ^^’

        Je pense que le patriot act devrait être la plus belle preuve au monde de ce dont on devrait avoir vraiment peur ; il faudrait vraiment du terrorisme avec des bombes nucléaires pour que je revoie ce point. Là oui, si tous les gens que je connais ont un risque conséquent de mourir bêtement, là je panique rationnellement aussi. Pour l’instant y a une poignée de mort, et beaucoup de risque sur tous nos droits ; et ça vient de l’intérieur ; donc l’ennemi est la foule car c’est ce qui va donner la légitimité aux politiques de casser nos droits et d’autoriser à nos autorités de devenir inhumains avec les non-français de papier. C’est inacceptable pour moi.

        > »Et puis de toute façon si personne n’en parlait, il y aurait eu les partisans du « Les gens se font attaqué chez eux et s’en foutent totalement ». »
        On a déjà la police pour ça… C’est quoi ton point ? Que l’être humain est mauvais et si on lui donne pas une propagande « flan flan » de l’unité, elle va devenir meurtrière ?

        > »Si tu es des personnes qui veulent faire avancer les choses, je t’invite à prendre rdv avec ton député »
        Qui a le pouvoir de ?

        > »N’oublions pas que le respect, le savoir-vivre et la tolérance ça commence par l’ouverture aux autres. »
        Yup. Même si on a tous notre idée personnelle de l’expression de ce savoir-vivre, et d’auto-censure ; les notions avec laquelle on s’autorise de jouer. Je sais que je joue avec le feu, ce n’est pas très gentleman de parler sur des morts, même si leur nombre est ridicule et qu’on en parle pour de mauvaise raison (localisation, nationalité).

  2. À me relire je semble en appeler à la machination ; de fait c’est faux, c’est les rouages grossiers d’un mouvement de foule à l’échelle d’un pays ; parce qu’on a très peu de médias, et que beaucoup ne pensent que par les médias, on a un résultat très évident ; les politiques et les médias font ce qu’on attendent d’eux sans aucun intellect, et la population suit. Et j’en suis très triste, parce que depuis Charlie Hebdo, avec le recul, il me semble que beaucoup avaient acquis un début d’auto critique au sujet des mouvements de masse complètement stériles et hautement dangereux pour nos droits : car la foule paniqué est facile : elle voudra la sécurité avec les gros flingues et la hight tech. Pas de bonnes actions de hippie.

    Et donc à mon sens, voilà. Il ne faut pas cautionner, il ne faut pas les pleurer : il faut garder la tête extrêmement froide, et refuser de tout écouter : on s’influence même si on a déjà fait son propre avis, et la force des médias est telle que le message s’insinuera quand même. Raison de plus pour être méticuleux et froid.

  3. Place à l’action réflechie ou fermez vos gueule, je dirais : surtout ne faites rien si vous êtes juste ému, ce n’est pas vous, c’est la foule et les médias : ils vont où la force de l’actualité les mène : au même endroit, et au détriment de tous.

    Je n’ai rien à ajouter, sinon : je suis un salaud ? Vraiment ?

    1. Notre compassion va aux vivants qui souffrent de cette situation, nous pensions que ce n’était pas nécessaire de le préciser. Maintenant c’est fait.
      On a employé le mot compassion très volontairement en pensant aux découvertes de la psychologie et de la neuro à ce sujet, ce n’est pas une posture hypocrite, ce n’est pas une feinte de sentiments, ce n’est pas une posture d’empathie, ce n’est pas une posture de pitié : c’est un travail sur soi, pas évident, de contrôle des émotions qu’elle soit tristesse, colère ou énervement. C’est un travail de recadrage de soi pour mieux appréhender les choses et mieux aider autrui, ne pas être un poison d’émotions pour lui, mieux réfléchir ce qui s’est passé, mieux pouvoir anticiper. On aura peut être l’occasion d’écrire sur ce sujet qui est très intéressant à plein de niveaux.

      T’as le droit d’être en colère, tout comme les gens ont le droit d’être angoissé, tout comme d’autre ont le droit de chercher à compatir avec les vivants. Ce n’est pas pour autant que quelqu’un est un salaud ou quoique ce soit d’autre. En tout cas, je vois pas pourquoi on te traiterait de salaud, ce serais ridicule et sans intérêt pour quiconque.

      Sinon, big bro a bien expliqué le pourquoi de cette décision 🙂
      Peace !

  4. L’idée, c’est de laisser les émotions passer. Si le live reste Mardi, le sujet viendra, qu’on le veuille ou non, y’aura des gens à spammer des questions à ce sujet. Et les évènements sont trop récents pour pouvoir avoir du recul dessus et dire quelque chose d’intelligent, ou réussir à les occulter ça le temps d’un live. Bref, c’est pour assurer un live de qualité que cette décision a été prise.

    Je comprends ta position Otyugh, même je la rejoins en partie (malgré le fait que je connaisses pas mal de monde qui ont été indirectement impacté par les évènement à Paname), mais si c’est pour se retrouver à devoir envoyer bouler des milliards de personnes et avoir un chat en sang, c’est nettement moins intéressant de faire un live. Mais sache que c’est simplement dans l’idée de laisser les émotions retomber.

  5. « Mais sache que c’est simplement dans l’idée de laisser les émotions retomber. »
    Il aurait été sympathique de le mentionner clairement dès le début, non ? ^^’

    Cela dit le pavé n’était pas vraiment adressé contre vous ou quoique ce soit ; seulement quand une dynamique de groupe immense est lancée au niveau d’un pays, que ça touche proches, contacts… On se dit que putain, tout le monde est pris dans le courant, et on se pose de grave questions sur sa capacité de jugement, ou sur l’intégrité de TOUS les Autres.

    Ça isole, du coup, et ça fait pondre des pavés de frustration.

  6. Bonsoir,

    Je n’ai rien contre toi, mais je tiens seulement à préciser que tu es libre de penser ce que tu veux, de t’en branler (sic) autant que tu le veux, mais que tes propos, même si j’en partage certains, n’engagent que toi, qu’ils soient écrit à chaud ou non.

  7. @Vilero : Ton message signifie « ce que tu dis, c’est toi qui le dit ». Merci chef, cette information sera gardée en haut lieu ?

    Hue. Et je n’ai rien contre toi non plus, je ne vois pas pourquoi, d’ailleurs <3

    Drôle de message.

  8. Yop, et tiens dit Otyuph que pense tu de ceci ?
    http://www.dailymotion.com/video/x26sp1d_dominique-de-villepin-a-propos-de-l-etat-islamique-6-minutes-d-intelligence-et-de-lucidite_news

    Sur le coup, je suis pas sur mais de ce j’ai vus aux infos ce soir, Hollande veut envoyé l’armée la bas les pechos ? Fin les médias tf1 france2, avais vraiment allure d’une ambassade aux futur pub de l’armée, fin ils sont mélés Emotions et raison, avec un arrière gout de vengeance.

    Fin bref les médias font peur, d’ou le faite que je suis pas encore couché.

  9. Avant de regarder ton lien : « dominique de villepin » : un politique qui n’a pas réussi a devenir président. Il est dans cette position où il est bon de critiquer celui qui est au pouvoir et d’avoir une réflexion divergente et pourquoi pas intelligente. Cependant c’est aussi le genre de discours qu’on oublie quand on est soi-même au pouvoir. C’est leur métier se rendre visible ; c’est du marketing d’idée, pas quelqu’un qui veut honnêtement vous aider à réfléchir dans une bonne direction ; ce n’est pas leur métier à des politiques aussi majeurs. S’ils voulaient bien faire, ils ne seraient pas à ces échelles où la corruption et le copinage est omniprésent. Ça me fait penser combien Giscard disait que le nucléaire était une erreur dès qu’il a perdu le pouvoir. C’est très pratique d’être contestataire quand on est plus en haut ; mais fallait le faire avant, la trahison est faite. Ce scénario se répète sans cesse, et on voit toujours des politiques repentants dès qu’ils perdent la faveur du moment.

    Donc la vidéo : je suis Ok avec son laïus sur « l’armée contre le terrorisme : Bullshit ». Le reste de ce qu’il dit, si je lis bien entre les lignes, c’est qu’il faut devenir aussi merdique que les US sur leur politique sécuritaire : mon dieu, quelle saloperie.
    « La france faiseuse de paix ». Et il a pas honte avec ça.

    Ce que je dirais c’est que mettre un brin de vérité pour donner une mauvaise solution, c’est sans doute un mécanisme de persuasion très efficace. Un bel exemple.

    Anecdotique : faut garder en tête qu’il expose des choix politiques, dicté par des valeurs morales et d’intêrets ; pourtant il utilise les mots « la france n’a pas vocation à » ; c’est un manipulation du language qui veut faire croire qu’il n’y a pas de choix politique derrière, juste une solution mécanique, naturelle. Voir ce cours de novlang : https://www.youtube.com/watch?v=DgW2xY4pNCs

    Et encore une fois j’écris de manière beaucoup plus prétentieuse que je le ressens. Personne ne m’a frappé sur les doigts encore, alors je ne vois pas les limites de mes explication et inteprétations, mais je suis aussi désemparé que n’importe qui sur tous ces sujets. Ma solution actuelle est d’isoler les choses ; les prendre une par une et pour ça, s’isoler, je ne prône rien d’autre que de couper la TV, la radio, et tous les contacts qui relaient les messages médiatiques. Partant de là, construire une réflexion sur ce qui nous entoure : ce qui est intéressant ce ne sont pas les petits meurtres français, mais comment la population réagit ; pour l’instant c’est prévisible et dangereux, faut dire : mais ce n’est pas les morts le problème, le problème c’est cette boule de nerf collective sublimée par des médias ; ce qu’on a besoin c’est une pensée rationnelle et long terme, mais ce n’est pas assez spectaculaire : des mesures exceptionnelles, ça c’est la classe…

  10. Message à la modération : vous avez tout à fait mon approbation de supprimer de mes messages (surtout celui-là même, forcément :D). Pour le coup j’avoue que j’écris comme ça vient, donc c’est pas très constructif ni bien construit, j’en suis pas forcément très fier, mais ça me va de les publier aussi.

    De mon côté les deux me vont, je ne sais jamais quand m’arrêter, surtout en place publique, ai l’habitude de parler pour les copains, pas pour tout le monde. >.>

  11. Alors j’aurais peut être du le préciser dans le corps du message (je vais corriger cela), mais nous ne nous n’exprimons pas sur ce qui s’est déroulé actuellement. Nous estimons qu’il est trop tôt, encore une fois, là il y a trop d’émotions de toute part dans l’environnement social.
    De plus, nous ne parlons quasiment jamais d’actualités, ce n’est pas notre ligne éditoriale. Par cohérence avec cette décision, nous ne répondons pas aux commentaires en lien avec ce qui s’est passé, ce n’est pas signe d’accord ou de désaccord avec ceux-ci.

    1. Vous vous passerez très bien de mon assentiment mais, j’approuve tellement ce choix de ligne éditoriale ! Moi je suis pas foutu de suivre mes propres décisions à ce propos, et elle datait pas d’une semaine ;..;

      Bonne continuation ; un plaisir de vous suivre (et ma logorrhée s’arrête là).

  12. Moi cela me vas, dit commeça sur votre forums vous avez d’autres explications ou article sur ce genre de dite manipulation ?
    J’aimerai bien en savoir d’avantage, je vas d’ailleur lire le paté « l’hommer formaté » dans la journée je pense.

    1. Si tu t’intéresses à la question de la manipulation, oui tu trouveras tout ce qu’il faut dans L’homme formaté en principe (enfin tout dépend de ta définition de la manipulation). Et dans le livre, j’ai mis des liens menant directement au site pour aller plus loin ou différemment sur une question 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*