– Horizon 4 – … il aura la femme

« Il a l’argent, il a le pouvoir, il a une Audi….. Il aura la femme« , voilà la célèbre formule d’une publicité pour une voiture datant de 1993, formule qui en dit déjà long sur les représentations et mythes véhiculés par la publicité.

Dans cet épisode, Gull enquête sur la mythologie contemporaine, plus particulièrement l’automobile dans la publicité. Car, oui, nous n’avons jamais été aussi imprégnés par les mythes qu’à notre époque.

Note : Nous n’avons pas fait monétiser cette vidéo sur Youtube. S’il devait y avoir des publicités avant ou pendant la vidéo, cela est indépendant de notre volonté, et nous n’en tirons aucun bénéfice.

Sources

Gull-horizon-4-il-aura-la-femme-voiture-hacking-social

Bibliographie

  • La fin du travail, de Jeremy Rifkin, La découverte, Paris, 1996
  • On achète bien les cerveaux, la publicité et les médias, de Marie Bénilde, 2007
  • Le marketing et son histoire ou le mythe de Sisyphe réinventé. Par Thierry MAILLET
  • La Société de Consommation, Baudrillard
  • Propaganda, Edward Bernays (1928) [en accès libre à l’éditions Zones]
  • Mythologies, de Roland Barthes, 1957
  • Métamorphoses du travail : Critique de la raison économique, André Gorz
  • Pour comprendre les médias, Marshall McLuhan, 1968
  • 150 petites expériences de psychologie des médiasSébastien Bohler
  • Plis et fragments, La turbulence des sens dans la publicité automobile, de Gonçalves Albertino
  • L’histoire secrète du plombPar Jamie Lincoln Kitman
  • Marketing : comprendre l’origine historiquePierre Volle.
  • Psychologie de la manipulation et de la soumission, Nicolas Guéguen
  • La persuasion clandestine, Vance Packard, 1957
  • Les Chiffres clés des annonceurs – édition 2015- UDA
  • Les Chiffres clés des annonceurs – édition 2014- UDA
  • Les Chiffres clés des annonceurs – édition 2013- UDA

gull-bourré-horizon4-hacking-social


Documents vidéos

  • La publicité Citroën avec Savignac Georges Falconnet Jacques Séguéla, 1981
  • La nouvelle image de marque de Citroën, 1985
  • Apple, la tyrannie du géant, 2015  ; excellent reportage que voici :

gull-montagne-libre-des-pieds-hacking-social


Musique

  • Restaurant piano Gull, de Olivier Reucher
  • Gull Theme, générique du début et générique de fin, par Viciss Hakso
  • « DD », « Demon », « Game over », « The Other Shadow », « Mogren Radio intro », « Debriefing », « Nitrogen », « The tangerine » Metal Gear Solid V, de Ludvig Forssell
  • « Aerith Theme », Final Fantasy VII de Nobuo Uematsu
  • « Timber Owls » « Silence and Motion », «Compression of Time » Final Fantasy VIII, de Nobuo Uematsu
  • Glasswork, Philip Glass
  • « The Revelation », Assassin’s Creed Revelation de Lorne Bafle
  • « Battlestar Muzaktica », « Adama in the Memorial Hallway », Battlestar Galactica, de Bear McCreary
  • « Emerald Labyrinth », « From Astral to Ombral », Before Meteor Final Fantasy XIV
  • « Daisuke », « Inner Animal », « ItsSafeNow » Hotline Miami
  • « Danza alla Daggers », Assassin’s Creed Syndicate, de Austin Wintory
  • « The Rising Tide », Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D., de Bear McCreary
  • « Enchanted Forest Pursuit », Rayman Legend, de Christophe Héral
  • « Untitled », Hotline Miami 2, de Dag Unenge
  • « If Then Else », « International Man Of Mystery », Person of interest seasons 3&4, de Ramin Djawadi
  • « The mako city », Final Fantasy VII Crisis Core, de Takeharu Ishimoto
  • « Time Window », « Clean Getaway » Payday 2, de Simon Viklund
  • « Broken Compass », Far Cry 3, de Brian Tyler
  • « Hengsha Daylight (Part 1) », Deus Ex, de Michael McCann
  • « Caprica Abides », Caprica, de Bear McCreary
  • « For the Reunion », Final Fantasy VII Advent Children, de Nobuo Uematsu
  • « Endless Life », Final Fantasy XIII Lightning returns, de Mizuta Naoshi
  • « Shanty Town », Assassin’s creed Liberation, de Winifred Philips
  • « Below the Asteroids », Eve Online, de Jon Hallur
  • « Elegia » – New order
  • « Trespasser », Final Fantasy VII Dirge of Cerberus, de Masashi Hamauzu

 

gull-étoile-horizon-hacking-social


Remerciements

Merci à Seriously pour son rôle de CAILLOU 😉 !! Voici une de ces vidéos :

Merci aux déboulonneurs, aux objecteurs de croissance de Lille et au Pap’40 pour leurs activités, voici leurs vidéos dont nous avons tiré des extraits :

 


Bonus

Et comme vous l’avez demandé à plusieurs reprises, voici quelques souvenirs de l’épisode :

  • la carte « désolé d’avoir vomi là » :

désolé

  • #jesuiscaillou ; sa destinée n’est pas encore déterminée [maj : il a été offert à Seriously cf 2eme image ] :

je suis caillou horizon hacking social

 

seriously caillou


 

Infos IRL :

headbang 2016 montbazon

Nous serons à Montbazon samedi 23 juillet à la rencontre abonnés de Nota Bene pour une conférence sur l’OSS ainsi qu’au même endroit pour un live des headbang (notamment sur les mythes modernes, en streaming). Plus d’infos :

rencontre abonné nota

Si vous souhaitez nous soutenir, c’est par ici :

tipeee hacking social

Gull Hackso Écrit par :

Gardien de l'île d'Horizon, grand amateur de ricochet nocturne.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "– Horizon 4 – … il aura la femme"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Le Polybe
Invité

Franchement super, ça été une bonne surprise, très pointu 🙂 Cependant quelque chose me turlupine. Dans les sources vous citez Jeremy Rifkin, j’ai un problème avec lui j’arrive jamais où le situé, j’ai lu plein d’articles sur lui dans plein de médias différent (non je n’ai pas lu ces ouvrages) jusqu’à des critiques venant de la part d’économistes hétérodoxes lui reprochant d’être un capitaliste caché, qui veut la croissance soi-disant verte, ou bien une nouvelle société hyper-consumériste. Vous qui avez lu sa « Fin du travail » qu’en pensez vous et si possible éclairez moi sur cet auteur. Merci d’avance 🙂

projetrap
Invité

Superbe vidéo ! Il y a pas mal de pub qui utilisent les gosses aussi : https://www.youtube.com/watch?v=mjaxd5Ko50Q et il y en a beaucoup américanisé, parce que c’est plus cool : https://youtu.be/eWfRld85S64?t=3m32s

Gull
Invité
Bonjour, Oui, nous avons cité Jeremy Rifkin non pas tant par soutien pour ses théories générales, mais par rapport à des éléments sur l’histoire de l’industrie automobile qui ont contribué à l’écriture du script (et que l’on a tiré de la « Fin du travail »). C’est pour cela qu’il est cité. Ses recherches sur la fin du travail, je crois, sont intéressantes (prendre acte de la mutation du travail, et travailler moins), mais il y a un point central avec lequel je ne suis pas en accord, c’est la développement du tertiaire comme solution à la transformation travail. Le développement des… Lire la suite »
Le Polybe
Invité
C’est bien ce que je pensais, sur les personnes qui travaillent pour ceux qui travaillent pour les employés qualifiés je pense aux chauffeur Uber, aux livreurs Alloresto, aux loueurs Airbnb ou bien aux coursiers Amazon. En plus pour qui ont un emploie qualifiés je pense au bull-shit job (chère à David Graeber et son ouvrages récent « Bureaucratie »). Le développement du tertiaire a outrance comme ce qui se passe aujourd’hui ou avec Rifkin c’est qu’il aura une énorme dépendance avec d’autres pays notamment les autres secteurs (primaire, secondaire). Ben oui avec les délocalisations ce sont les chinois qui fabrique quasiment tous… Lire la suite »
trackback

[…] Vous trouverez les références complètes ici: http://www.hacking-social.com/2016/07/21/horizon-il-aura-la-femme/ […]

Léa
Invité

Bonjour,
Très bonne vidéo, merci !
J’ai cependant une interrogation : dans la vidéo vous dites que les objets que l’on voit apparaître dans les pubs sont des objets dont on peut se passer, pas de première nécessité. Je me pose donc la question concernant les protections hygiéniques (tampons, serviettes hygiéniques) qui sont très régulièrement mis en scène dans les publicités alors que ce sont clairement des produits que la moitié de la population achète régulièrement. Du coup, pourquoi faire de la publicité ?

Viciss Hackso
Admin
Merci ! L’œuf ou la farine reste inchangé à quelques nuances près, ce n’est pas un domaine où il est vendeur d’innover (imaginez des œufs issus de poules génétiquement modifiées pour pondre des œufs transparents ou colorés… pas sûr que ça plaise:D ). Par contre, les protections hygiéniques évoluent, les industries tentent de les améliorer ou d’apporter des changements qui seront plus « vendeurs » ; le marché est donc assez concurrentiel, donc la marque doit se distinguer, se faire connaître, faire en sorte que les clientes leur soit fidèles. Sinon, comme pour tous les autres produits d’hygiène tels que les gels douches, les… Lire la suite »
Steve
Invité

Il existe une alternative à ces protections hygiéniques, la cup, qui coute effectivement plus chère à l’achat mais qui est rentabilisée trés vite et de plus elle dure plusieurs années si elle est bien entretenue, elle est plus écologique, plus économique.
Elle permet de « résoudre » des problèmes du à l’utilisation des tampons (asséchement..).

Voila pourquoi je pense que ne nous voyons pas de publicité pour se système, et que le seul produit présenté sont des protections consommable et non réutilisables. Une CUP bien entretenue peu durer 15 ans.

Je vous conseille d’aller vous informer sur ce système de protection hygiénique.

Julien
Invité
Bonjour et merci pour cette vidéos très intéressante et surtout très bien documentée comme toutes les autres. Une chose me pose tout de même question. Vous dites que l’archétype du consommateur visé par les publicitaires auto est l’homme hétéro entre 30 et 40 ans dont finalement la voiture ne constitue plus qu’un caractère sexuel secondaire et non un objet purement utilitaire. Là dessus je vous suis. Mais l’omniprésence de la pub qui forge des stéréotypes et des manières de penser n’a-t-elle pas également le même effet sur les femmes? La publicité auto, en plus de faire croire à l’homme qu’il… Lire la suite »
trackback

[…] Vous trouverez les références complètes ici: http://www.hacking-social.com/2016/07/21/horizon-il-aura-la-femme/ […]

trackback

[…] sur la mythologie publicitaire de la voiture est lui un véritable chef-d’oeuvre : 56 minutes décortiquant à merveille la société de […]

wpDiscuz