Revue du web #2 : Geeks, Hacks sociaux, Bots, Trolling positif

Et c’est reparti pour une nouvelle revue du web, aujourd’hui extrêmement internet et sacrément tournée vers le hacking social, notamment via le trolling positif et pacifique. On remercie la communauté du discord hackso qui a fourni certains liens de cette sélection !

PS : L’image d’en-tête viens de la vidéo de re:scam dont on va parler plus bas. Désolé, aujourd’hui pas de tuto pour devenir illuminati. 


# Harcèlement VS #LoveRaid


Plusieurs choses très intéressantes dans cette vidéo, tout d’abord il semblerait qu’il aurait été conseillé à Marion Seclin d’ignorer le harcèlement, tel l’adage « don’t feed the troll » . Non seulement c’est nier la réalité bien réelle d’un raid comme l’explique bien Marion Seclin, et en plus les vagues de haine n’ont rien à voir avec le trolling et clairement, il faut que les médias arrêtent d’employer ce mot pour désigner des harceleurs, des haters, des personnes complètement à la merci de leurs émotions et de leurs pulsions.

Le troll n’est pas du harcèlement, mais ceci : https://www.hacking-social.com/2016/01/26/2-les-resistances-du-net-le-trolling/

On partage également par l’appel à la congruence lancée vers la fin : on ne peut pas combattre la haine en haïssant autrui, qu’importe la noblesse de ce pourquoi on lutte. Être haineux légitime la haine de tout part, est-ce vraiment cela que l’on veut transmettre lorsqu’on milite ou lorsqu’on est engagé ? Ceci dit, comme elle l’explique, oui tout le monde a débordé un jour et s’est laissé entrer dans la colère, le claquage de porte, la moquerie, voire l’ethnocentrisme. C’est pas grave en soi, ce qui serait grave en faire un mode opératoire unique définissant un mouvement : c’est manquer de créativité à notre sens. Il ne s’agit pas d’encaisser les claques sans rien dire, il s’agit de trouver un moyen de détourner, hacker l’agression. Et c’est ce qu’elle propose juste ensuite.

Le harcèlement par raid se fait par vagues de haine, et ici Marion Seclin propose des vagues d’amour. Un raid d’amour, du trolling empathique/positif…. Qu’importe le nom, c’est un détournement de l’attaque, une parade joyeuse, un élan collectif déterminé non par la faiblesse des émotions négatives mais cette fois par la force des émotions positives. Clairement, cela nous semble une stratégie absolument appropriée et une excellente prévention contre le harcèlement. Cela permet aussi de soutenir très concrètement et facilement quelqu’un dont on apprécie le travail.


#Troll positif #Bots


Toujours dans l’idée de faire du trolling positif, voici une excellente idée pour neutraliser les spammeurs, pacifiquement et avec humour ; il s’agit d’un bot qui se charge de leur faire perdre du temps :

Plus d’infos ici   : https://usbeketrica.com/article/re-scam-le-chatbot-justicier-qui-vous-venge-des-arnaques-par-mail

L’article parle également de Lenny, un chatbot exceptionnel fait pour faire perdre un maximum de temps aux entreprises de démarchage téléphonique sans méchanceté contre les agents. Lenny a des gros problèmes de réseau ou est peut-être malentendant (il demande souvent à répéter parce qu’il n’a pas entendu) le tout avec grand pacifisme et calme, ainsi que l’interruption de canards (plus d’infos ici : https://blog.acolyer.org/2017/08/28/using-chatbots-against-voicespam-analyzing-lennys-effectiveness/ ; je reviendrais peut-être dessus dans un article) :

La technique n’est pas sans rappeler le sabotage social préconisé par l’ex-CIA, l’OSS qu’on avait traduit ici : https://www.hacking-social.com/2016/05/09/etre-stupide-ou-lart-du-sabotage-social-selon-les-lecons-de-la-cia/

Les bots sont extrêmement inspirants en termes de hacking social en général, dans leur capacité à la bizarrerie de la discussion et du comportement, je pense à cette interview notamment :

Sophia ici n’en a eut que faire de la structure sociale implicite qu’est l’interview (se contenter de répondre aux questions par exemple) et s’est intéressée à l’intervieweur et son opinion sur des sujets qui n’avaient rien à voir avec la discussion. De même, ses expressions faciales sont parfois incongrues (à la question « do you like humans beings ? » « Aimez-vous les êtres humains? ») Ce faisant elle a totalement détourné la structure de l’interview, dans la bonne humeur et la joie. Bref, le hacker social a tout à gagner à apprendre à être gentiment bizarre 😀


#HackingSocial #Art


Marre des nazis qui envahissent l’espace public de leurs gribouillis médiocres au possible, avec zéro créativité ? Plutôt que de râler et subir ces affronts esthétiques manquant cruellement de talent, hé bien il est possible de partir à la chasse afin de les annihiler, comme le fait cette dame très motivée :

Plus d’infos ici : https://www.impactmagazine.fr/irmela-mensah-schramm-chasseuse-de-tags-neo-nazis/

Mieux encore, si vous avez des talents artistiques, vous pouvez les détourner :

Bref, c’est tout simple, parfois il suffit de quelques marqueurs dans son sac et quelques traits pour remplacer ce manque cruel d’imagination qu’est le néonazisme dans sa propagande à l’esthétisme totalement bâclée. Cette activité de correction/détournement est également un bon entraînement créatif quotidien à la non-allégeance et l’empowerment, en tout cas testé et approuvé pour notre part. Évidemment, il n’est pas obligé que la cible soit néonazie, cela peut être fort utile aussi contre les pubs (voir les déboulonneurs, Résistance à l’Agression Publicitaire) !


#Geek #hacking #libre


Un superbe reportage de Tracks Arte, qui, via le festival des Geeks Faëries très représentatif de l’internet IRL qu’on aime, nous parle de la signification originelle de Geek, de hacking, du libre :


#Engagement #Quadrature du net


Internet nous permet des grands trucs comme l’a vu dans le reportage précédent, mais encore faut-il que nos droits et libertés y soient maintenus/défendus/protégés. C’est en France la mission que s’est donnée la Quadrature du Net, devenue lieu de référence sur les menaces, la défense et la protection de nos libertés, sources d’outils d’engagement et d’activisme. Elle a déjà connu de belles victoires par le passé, comme sa participation à faire tomber ACTA, traité « qui aurait imposé de nouvelles sanctions pénales et des mesures poussant les acteurs de l’Internet à « coopérer » avec les industries du divertissement pour surveiller et censurer les communications en ligne, en contournant l’autorité judiciaire » (source). Aujourd’hui, c’est à nous l’aider, notamment via nos dons :


N’hésitez pas à nous envoyer tous les liens qui vous ont marqué, interrogé, étonné, intéressé !

Viciss Hackso Écrit par :

Attention, atteinte de logorrhée écrite et sous perfusion de beurre salé. Bisounours destructrice de choux-fleurs à temps partiel.

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
QuinnLesquimauOlimar718Viciss HacksoNaviis Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Olimar718
Invité
Olimar718

Bonjour,
J’aime beaucoup cette nouvelle série d’article. Ça permet de découvrir des choses qui nous serais passées sous le nez autrement.
Sur les chatbots, j’ai récemment été appelé par un vrai chatbot publicitaire. J’ai mis deux bonnes minutes à comprendre que ce n’était pas un être humain:-).
Je me suis dis que malheureusement dans cette situation impossible de faire du hacking social (troller positivement l’interlocuteur par exemple, ou l’amener à parler d’autre chose) car il est impossible d’interagir (la voie est préenregistrée). Des pistes potentielles à part raccrocher?
Sinon merci pour votre travail comme d’habitude excellent.

Naviis
Invité
Naviis

J’ai adoré le principe de Re:Scam, voir une version francophone émerger serait vraiment bien venu ! Article très instructif btw

QuinnLesquimau
Invité
QuinnLesquimau

Géniaux tous ces trolls positifs !
Je ne peux m’empêcher d’avoir de la peine pour les démarcheurs téléphoniques, qui font un métier difficile et qui sont également des victimes de ces entreprises.

Nos livres piratables