[TMT7] Faire du sexe pour rehausser son égo : un effet de la saillance de la mort

Dans des recherches antérieures (Goldenberg et al., 2000), il a été découvert que lorsqu’on soumettait les personnes à une saillance de la mort, que celles-ci avaient une haute estime de leur corps, elles exprimaient ensuite plus d’attrait pour le sexe. L’interprétation était que la saillance de la mort entache l’estime de soi, donc que les personnes tirant de la fierté de leur corps compensent cette baisse d’estime en ayant plus d’appétit sexuel. La question, dans cette présente étude, a été donc de voir si cet effet se reproduisait dans toute une série de conditions liées à la pleine conscience : les personnes plus pleinement conscientes auraient-elles plus d’appétit pour le sexe après une saillance de la mort (cela voudrait dire que l’idée de la mort change leur comportement), qu’elles aient de base une forte estime de leur corps ou une basse estime de leur corps ? Ou n’y aurait-il aucun changement dans aucune condition, au vu des autres recherches qui montrent que les pleinement conscients modèrent les influences de la saillance de la mort ?

Cet article est la suite de :

Conseil : si vous avez la flemme de lire tout le dossier, mais que vous voulez comprendre cette étude, l’article 2  peut suffire (ici : https://www.hacking-social.com/2018/01/29/tmt2-la-theorie-de-la-gestion-de-la-terreur-quest-ce-que-cest/ ) ; si vous ne comprenez pas le principe des corrélations, nous expliquons cela dans un paragraphe de l’article TMT3 (ici : https://www.hacking-social.com/2018/02/05/tmt3-quand-penser-a-la-mort-nous-fait-perdre-lesprit-critique/ ).

L’image d’en-tête est une capture d’écran de Julien Blanc « pick up artist » (coach en séduction) qui appelait à faire des actes sexuels sans consentement sur les Japonaises (entre autres). Plus d’infos sur cette histoire : https://www.huffingtonpost.fr/2014/11/04/julien-blanc-take-down-coach-seduction-harcelement-sexuel-japon-agression_n_6099006.html Cela nous a semblé cohérent de rappeler cette histoire, les pick up artist ne faisant qu’apprendre aux hommes à égo faible à le rehausser superficiellement par les conquêtes, sans se soucier nullement des femmes, en les traitant comme des objets, des tremplins à futur narcissisme. C’est odieux pour les femmes, et ça n’aide en rien les hommes à construire de vrais échanges amoureux constructifs, cela n’aide en rien à ce qu’ils aient une bonne d’estime d’eux, cela n’aide en rien à leur bonheur.

Ce dossier est disponible en PDF : https://www.hacking-social.com/wp-content/uploads/2018/07/la-pleine-conscience-de-la-mort-2.pdf


Étude 5


Il y avait 216 sujets-étudiants pour cette étude.

Étape 1

Il leur était soumis des questionnaires :

Étape 2

Ils étaient soumis soit à la condition de saillance de la mort, soit à la condition contrôle (comme l’étude 2, sur la souffrance dentaire)

Étape 3

Ils étaient distraits soit par un questionnaire d’humeur, soit par des mots fléchés.

Étape 4

Ils étaient soumis à un questionnaire d’appétit pour le sexe VS attirance pour une connexion émotionnelle avec l’autre. Il pouvait y avoir un équilibre pour les deux activités, mais également une activité privilégiée au dédain de l’autre : par exemple, beaucoup d’appétit pour le sexe mais surtout pas de connexions émotionnelles ou l’inverse. C’était la condition « attirance pour le sexe » + « pas d’attirance ou rejet des connexions émotionnelles » qui intéressaient les chercheurs, car cette attitude peut être défensive : l’individu cherche juste à restaurer son estime de soi via le sexe, sans s’intéresser du tout à l’autre, ni même en ayant un attrait intrinsèque pour l’activité sexuelle, il s’agit simplement de faire du bien à son égo, ce qui est une défense.


Trait de personnalité et condition contrôle


En condition contrôle, il n’y a pas de lien entre appétits sexuels égotiques (sexe fait pour son égo) et les traits de personnalité, ainsi que l’estime de soi, du corps et la pleine conscience. Les corrélations avec le caractère consciencieux ou agréabilité sont beaucoup trop faibles pour qu’il y ait un vrai lien.


La condition saillance de la mort et les traits de personnalité


 

Comme les résultats précédents, il n’y a pas de liens entre appétits sexuels égotiques (sexe fait pour son égo) et les traits de personnalité, ainsi que l’estime de soi, du corps et la pleine conscience. Les corrélations négatives sont ici aussi assez faibles même pour la pleine conscience. Son effet modérateur ne sera trouvé que si les pleinement conscients ont une haute estime de leur corps, ainsi cela explique pourquoi la corrélation est beaucoup moins marquée que dans les autres études.


 Scores


Les personnes basses en pleine conscience et ayant une haute estime de leur corps ont effectivement une augmentation de leur appétit pour le sexe influencé par la saillance de la mort (1,9) en comparaison de la condition contrôle (1,2). Ceux bas en pleine conscience et avec une basse estime de leur corps sont peu influencés par la saillance de la mort (1,1 en SM et 1,2 en condition contrôle) ce qui ajoute à l’interprétation que la saillance de la mort entache bien l’estime de la personne, ainsi si ensuite on l’interroge sur quelque chose pour lequel elle ne s’identifie pas rehausse son égo, la saillance n’a pas d’effet.

Les hauts en pleine conscience et ayant une haute estime de leur corps sont après la saillance de la mort très bas en appétence pour le sexe (0,4) et pour la condition contrôle (1,4) ; Ceux qui ont une basse estime de leur corps, 1,3 en condition de saillance de la mort et en condition contrôle 1. Là encore, comme l’étude 5 on a l’impression que les pleinement conscients vont à rebours des biais attendus, renforcent d’autres valeurs, résistent. Les chercheurs précisent que là encore les résultats peuvent être dus à des valeurs associées à la pleine conscience, plus qu’à la pleine conscience elle-même (une volonté de trouver une posture altruiste après avoir pensé à la mort?)

« Fait intéressant, dans les études précédentes, la pleine conscience élimine les réponses défensives à la saillance de la mort, alors que dans l’étude 5, les pleinement conscients ont inversé l’effet de la saillance de la mort, les personnes les plus conscientes et estimant le plus leur corps ayant montré moins d’attirance pour le sexe (lorsque c’est en opposition avec les connections émotionnelles). Il semble que la pleine conscience puisse «rediriger» la façon dont les gens gèrent la terreur existentielle. Cependant, nous n’interprétons pas cela comme une preuve de réponse défensive parmi ceux qui sont plus conscients, pour deux raisons.

Premièrement, la réponse défensive à la saillance de la mort chez les personnes dont l’estime corporelle est la plus élevée est de rapporter plus, plutôt que moins, d’appétit sexuel (Goldenberg et al., 2000). Deuxièmement, si les personnes plus conscientes réagissaient de façon défensive à la saillance de la mort en signalant moins d’attirance pour le sexe physique, nous nous attendrions à ce que la tendance soit semblable chez les personnes pleinement conscientes et ayant une estime du corps basse, que nous n’avons pas observées. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre comment la pleine conscience modifie la lutte pour l’estime de soi. »

« Being Present in the Face of Existential Threat: The Role of Trait Mindfulness in Reducing Defensive Responses to Mortality Salience » Christopher P. Niemiec, Kirk Warren Brown, Todd B. Kashdan, Philip J. Cozzolino, William E. Breen, Chantal Levesque-Bristol, Richard M. Ryan Journal of Personality and Social Psychology 2010

 

En résumé

  • La personnalité n’a aucun effet sur les biais, que ce soit en les augmentant ou en leur résistant.
  • Lorsque les personnes ont une haute estime de leur corps, la saillance de la mort entache celle-ci.
  • En conséquence, les personnes peu conscientes et ayant une haute estime de leur corps vont exprimer plus d’appétit pour le sexe égotique (fait pour son égo, en refusant toute connexion émotionnelle à l’autre).
  • Les personnes pleinement conscientes et ayant une forte estime de leur corps vont entrer en résistance après une saillance de la mort, et plutôt que d’avoir de l’appétit pour le sexe égotique, elles vont résister en souhaitant plus de connexions émotionnelles à l’autre.
  • Pour les personnes qui ont une basse estime de leur corps (pleinement ou peu conscients), la saillance de la mort ne change rien à leur appétit sexuel, égotique ou non, ou la valorisation des connexions émotionnelles. Ce qui confirme que la saillance de la mort entache seulement les domaines dans lesquelles la personne s’identifie psychiquement.
  • Dans l’étude 4, nous avions soulevé des doutes quant aux interprétations des résultats : il nous semblait que les pleinement conscients, plus que de « ne pas tomber » dans les biais, faisaient un travail de résistance en produisant une réponse inverse au biais : par exemple, au lieu d’être plus égoïste suite à la saillance de la mort (comme les non pleinement conscients) ils montraient plus de valeurs altruistes (donc non égoïstes). Ici dans cette étude, le résultat statistique est beaucoup plus clair et confirmé par les chercheurs : les pleinement conscients ne font pas que modérer les biais, ils luttent activement contre eux en rejetant ce qui apparaît lié à l’égo, l’égoïsme, pour prendre une posture de connexion avec autrui plus authentique.

La prochaine fois, nous verrons l’étude 6 (l’avant-dernière !) qui étudiera le temps passé sur la saillance de la mort. Ce n’est pas anodin, car cela expliquerait peut-être comment les pleinement conscients arrivent à ne pas tomber dans les biais et à résister, tout simplement en prenant du temps pour réfléchir…

La suite : [TMT8] Et si le temps d’attention était la solution contre les biais ?

Viciss Hackso Écrit par :

Attention, atteinte de logorrhée écrite et sous perfusion de beurre salé. Bisounours destructrice de choux-fleurs à temps partiel.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Nos livres piratables